La guerre pour le trophée MVP 2016-2017

Cette saison NBA 2016-2017 se poursuit et pour le moment, aucun joueur ni aucune équipe n’écrasent véritablement la concurrence. La course au MVP promet d’être très serrée.

Après deux mois de NBA pour cette saison NBA 2016-2017, on peut commencer à voir les candidats au titre MVP se distinguer. Ainsi, on en a identifié 5 assez clairement : Kevin Durant, James Harden, Russell Westbrook, LeBron James et Kawhi Leonard. Comme vous pouvez le deviner en lisant ces noms, les votants en fin d’année devront vraisemblablement faire un choix entre les stats et le bilan. Ça promet un très gros mal de crâne.

Kevin Durant : Homme le plus détesté de la NBA, Durant a réussi son début de saison avec les Warriors. Premier de Conférence Ouest avec un bilan de 29-5, Golden State débute mieux que prévu. Les performances de KD n’y sont pas étrangères. Avec 25.9 points (53.7%), 8.9 rebonds et 4.8 passes, Durant marque moins, mais est plus précis. Hier soir, il a claqué le premier triple double de sa carrière californienne.

James Harden : Après une saison 2015-2016 exceptionnelle d’un point de vue statistique (29 points, 7.5 passes, 6.1 rebonds), Harden a décidé de s’y mettre pour aider les Rockets. Troisième de Conférence Ouest (25-9), Houston surprend agréablement. Les Rockets sont même l’équipe la plus victorieuse en décembre. Repositionné en meneur de jeu, Harden réalise pour l’instant la saison de sa vie avec 27.8 points (44.8%), 11.8 passes et 7.9 rebonds. Meilleur passeur de la ligue et 4e meilleur scoreur, Harden plane sur le jeu. Statiquement seul un homme peut le battre.

Russell Westbrook : le point guard d’OKC réalise une saison historique. Sur les traces d’Oscar Robertson en 1962, Westbrook vise une campagne 2016-2017 en triple double. Pour le moment, l’animal est meilleur scoreur et 2e meilleur passeur de la ligue. Beastbrook tourne ansi à 31.3 points (43%), 10.6 passes et 10.5 rebonds en 33 matchs avec 15 triple double. Des stats hallucinantes accompagnées d’une belle 6e place à l’Ouest à égalité avec le 5e (Utah Jazz). Seul bémol et pas des moindres, Russell est bien parti pour exploser le record de turnovers sur une saison avec 5.5 par match (tout comme James Harden avec 5.6).

Kawhi Leonard : Aussi discret que dangereux, Kawhi est désormais le franchise player par excellence des San Antonio Spurs. Avec Jimmy Butler et Gordon Hayward, il est le seul joueur de la ligue à avoir augmenté son nombre de points par match saison après saison. Double Defenseur de l’année, il a depuis ajouté tout un arsenal offensif à sa palette. Meilleur scoreur des Spurs et 5e intercepteur de la ligue, Leonard réalise la saison la plus aboutie de sa jeune carrière. Le joueur de 25 ans tourne à 24.4 points (47%), 6 rebonds, 3.1 passes et 2 interceptions par match. Seconds de Conférence Ouest (27-6) et deuxième bilan de la ligue, les Spurs avancent comme toujours dans l’ombre.

LeBron James : Après une année 2016 tout bonnement historique, LeBron James avance tranquillement. Avec un collectif enfin en place chez les Cavaliers, l’ailier profite de la saison régulière pour se reposer. Meilleur joueur du monde, il tourne sans forcer à 25.4 points (51.3%), 8.6 passes et 7.9 rebonds. Ces stats, si elle venait à rester identique après 82 matchs, permettraient à James de réaliser sa meilleure saison depuis son retour à Cleveland. Premier de Conférence Est en reposant James (3 matchs), les Cavaliers sont très sereins. Ils se sont même offert les Warriors pour la 4e fois de suite à Noël au bout du suspense. Aujourd’hui cependant, la saison régulière et le trophée MVP ne sont plus un objectif pour le King : ce sont les bagues et rien d’autre.

Leave A Comment

Your email address will not be published.