ITW Ol Kainry – quelque part entre Django et Superman

Notre Interview d’Ol Kainry

Pour la sortie de sa Couisstape « Superman Noir » le 1er avril, nous avons interviewé le mythique Ol Kainry pour une rencontre sans langue de bois entre deux hommes qui se regardent droit dans les biceps.

Après la chanson Superman Noir, avec Jango Jack pour Soyons Fous, tu reviens avec une mixtape mettant en avant ce personnage, pourquoi ce choix ?

Ol Kainry : Je cherchais un délire Marvel – DC Comics, un héros auquel m’identifier. J’aimais bien Hancock qui est une forme de Superman renoi. Ce thème collait parfaitement avec les morceaux qu’on a faits avec Django, donc on a foncé dans ce délire au lieu de choisir un super héros qui existait déjà.

Ton Alter-ego ?

Ouais totalement, si j’avais des pouvoirs ce serait un superhéros comme celui-là.

Après Django pour « Nègre en selle », tu utilises maintenant Superman, on voit que la pop culture et plus particulièrement le cinéma et les héros forts ont une grande influence sur toi, tu l’expliques comment ?

Je m’inspire de tout ce qui m’entoure. Ça peut être un film, un clip, un docu, un livre… bref les trucs qui m‘interpellent. J’aime bien m’en inspirer.

C’est quoi tes films préférés en ce moment ?

Je n’ai pas eu le temps d’aller au ciné ces derniers temps, mais je compte bien me rattraper. En ce moment je suis plus séries, je matte Walking Dead et Vikings, c’est plus simple à regarder, surtout les soirs d’insomnies.

Tu fais ça avec beaucoup de dérision et de légèreté, mais le message est assez lourd et particulièrement pertinent pourquoi adopter cette posture ?

Je ne sais pas s’il y a un message, je ne fais que m’exprimer spontanément après s’il y a un message positif pourquoi pas. Le rap c’est aussi un divertissement, c’est ça que j’aime. J’ai tous les états d’un Homme comme tout le monde. Parfois, je suis triste, parfois je suis mélancolique et c’est tout cela que je regroupe dans un album. Il y a des messages de combativité, de liberté, c’est ce que je mets en avant. Je ne cherche pas à camoufler cela dans du LOL, c’est spontané, je ne me prends pas trop la tête en vrai.

Donc dans ton dernier album, il n’y a pas de message particulier ?

Le message d’ Ol Kainry c’est la liberté artistique. Moi aussi je viens de la rue, moi aussi j’ai vu des choses, mais ça ne m’empêche pas de délirer. Beaucoup se prennent pour des rappeurs hardcores, mais si tu vas dans les quartiers, on n’est pas énervé 24h/24. Fais un tour sur la place et tu verras que ça fait que de ce vanner. Mon message c’est d’envoyer ta musique comme toi tu es et les gens me reconnaissent grâce à ça. Je ne cherche pas à la travestir, je cherche juste à l’embellir. C’est à prendre à ou à laisser.

Tu sens une évolution dans ton rap ?

Oui je sens une évolution constante. Aujourd’hui tu peux te permettre tout artistiquement. Avant il y avait pas mal de règles dans le rap et dès que tu les dépassais on disait que tu faisais du commercial ou que tu baissais ton froc. Maintenant tu a droit de mettre n’importe quelle sonorité dans ta musique, t’as même le droit de chanter. On évolue tous et moi aussi.

Tu dis dans Rap Torse Nu que le rap n’existe plus. Tu en penses quoi justement du rap aujourd’hui ?

Je viens d’une école où le rap c’est la performance et le rap avant tout. Si tu n’as pas le talent, tu ne t’y aventures même pas. Aujourd’hui les gens n’ont plus peur de se lancer alors qu’ils rappent depuis hier. Ils balancent des trucs qui puent et personne ne leur dit rien. À l’époque où j’ai débuté, les gars travaillaient très longtemps avant de se lancer. Pour moi, le rap c’est dur quand tu prends le micro c’est pour de vrai et pas pour faire le clown. C’est de la performance, prouve quelque chose !

T’écoutes qui en ce moment ?

En ce moment, j’aime bien TiTo Prince, Nekfeu ou encore Jarod. Je clique tout, j’écoute de tout. Parfois ça me booste, parfois ça me déçoit, mais je me tiens informé.

Et outre-Atlantique, tu as des artistes qui t’inspirent ?

Dans les nouveautés, j’aime bien Tory Lanez, Bryson Tillor ou des morceaux de Young Thug. Après j’ai des gars à l’ancienne comme T.I ou Game, pareil j’écoute de tout. On n’est plus trop dans l’air des albums, c’est plus les titres qui comptent. Ça va trop vite, il est maintenant plus simple de sortir un EP de 5-6 titres tous les 6 mois que de sortir un album.

Kanye West tu penses quoi de sa façon de faire ?

Si on enlève son ego surdimensionné, c’est un putain d’artiste. Il est toujours à la recherche d’un truc de ouf aussi bien dans ses sonorités que dans son rap. Je le suis depuis le début, c’est un artiste que je respecte beaucoup.

La Boxe, la muscu, c’est important pour toi, tout ça ?

Oui, je ne conçois pas le sport autrement que de manière super intensive. Je pratique la boxe et le crossfit, deux sports super intenses. Après chacun son truc, il y en a pour qui la salle de muscu leur suffisent, moi j’ai besoin de beaucoup plus et d’aller au-delà de mes limites. Je retrouve cela dans la boxe et le crossfit.

Tu suis pas mal la NBA aussi ?

Oui, mon club de cœur c’est les Knicks même si ce n’est pas terrible cette saison. J’aime bien aussi LeBron, OKC et les Clippers. Je suis un couche-tard donc je mate pas mal de matchs sur BEIN.

DBZ et les mangas, tu sembles apprécier la culture nippone et les mangas, ça te vient d’où cette passion ?

C’est la passion qu’on a tous eue quand on est de la génération Club Dorothée. C’est ça qui nous a tous mis dans le game avec DBZ, Ken le survivant et Chevaliers du Zodiac. Je suis un grand enfant et je continue toujours. Quand je suis allé voir One Piece au ciné, il y avait que des adultes de ma génération, j’ai compris à ce moment-là qu’on était encore beaucoup dans le game.

Merci Ol Kainry

Son album Superman Noir sort dans les bacs le 01 avril.

La Sueur

La Sueur

La Sueur, votre média sportif et culturel.
La Sueur

Leave A Comment

Your email address will not be published.