Cette semaine : pas de tournoi majeurs, juste des tournois de transition avant d’attaquer le Masters de Madrid le 7 Mai puis celui de Rome le 14. Cependant, certains Français ont marqué les esprits et un certain Rafael Nadal a conforté sa place de grandissime favori.

CÔTE FRANÇAIS

Les Frenchies étaient attendus : Richard Gasquet faisait son retour à Barcelone, Lucas Pouille endossait le rôle de tête de série numéro 1 à Budapest, et Kristina Mladenovic continuait sa montée en puissance à Stuttgart.

Si Richard Gasquet s’est incliné dès son entrée en lice face au surprenant Yuichi Sugita (91ème mondial). Jérémy Chardy a connu le même sort : une défaite dès le premier tour face à Kyle Edmund, de plus en plus séduisant sur Terre-Battue. Le « rayon de soleil » français de ce tournoi est donc, par dépit, Benoit Paire. S’il a surtout faire parler de lui pour ses propos envers Tommy Haas durant leur match à Monte-Carlo, Paire a surmonté l’obstacle Granollers, pourtant à domicile, en deux sets. Il s’est ensuite incliné en trois sets face à Zeballos, surprenant demi-finaliste du tournoi.

Du côté de Budapest, Lucas Pouille faisait office de tête de série numéro 1. Un statut difficile à assumer pour un jeune joueur. Pourtant, le français a successivement éliminé Vesely puis Klizan, ensuite Lorenzi et finalement Aljaz Bedene en Finale. Un parcours solide : le Français n’a perdu qu’un seul set en quatre rencontres. À noter que Bedene, 68ème mondial, est de plus en plus bouillant : c’était sa première défaite en 17 matchs. Certes, il joue principalement sur le circuit Challenger, mais ça reste quand même fort !

https://www.youtube.com/watch?v=h0dWQZkCDyQ

Enfin, Kristina Mladenovic nous a fait plaisir à Stuttgart. Après un premier tour négocié sans difficulté, la Française s’est débarrassée en deux sets de l’Allemande 2ème mondiale, Angelique Kerber puis de Carla Suarez Navarro pour enfin éliminer Maria Sharapova, de retour sur le circuit, en trois sets. Battre Kerber et Sharapova dans un même tournoi… C’est lourd. La victoire finale lui tendait les bras, mais elle a craqué dans le tie-break du troisième set face à l’Allemande Laura Siegemund. À noter que dans ce fameux tie-break, la française menait 5-1… Avant de se faire remonter et de prendre 5-7. Au basket, on parlerait de « choke ».

EN VRAC

À Barcelone, le maître c’est Nadal. En même temps, quand le court principal du tournoi est nommé après toi, ça donne des ailes. Le Majorquin n’aura rien laissé à ses adversaires tout au long du tournoi. Résultat : 0 set perdu. Il peut aussi remercier le tableau qui était plutôt en sa faveur. En attendant, c’est sa dixième victoire en Catalogne. À noter que Murray s’est hissé jusqu’en demi-finale face à Dominic Thiem, mais ce dernier s’est imposé en trois sets avant de prendre 6/4 6/1 en finale face à Nadal.

À Stuttgart, selon les organisateurs, l’événement du tournoi c’était le retour de Maria Sharapova. La Russe, contrôlée positive au meldonium en janvier 2016 a pu prendre part à la compétition après avoir reçu une invitation du tournoi. Elle a donc passé trois tours, en s’inclinant face à « Kiki » en demi-finale.

À SUIVRE…

Chez les femmes, Océane Dodin sera à Prague et Alizée Cornet sera à Rabat. Programme chargé chez les hommes : Munich, Estoril et Istanbul en ATP250. Monfils sera de retour à Munich, et Chardy sera là pour prendre ses marques. Ancien vainqueur à Estoril, Richard Gasquet fera office de tête de série numéro 2. Benoît Paire y sera aussi.

À 20 jours de Roland, on peut compter sur les jeunes : Lucas Pouille et Kristina Mladenovic font parler d’eux. Les anciens, eux, sont en prise de repères ou se reposent. Plus globalement, les favoris sont dans le même schéma : des « jeunes » comme Thiem et Goffin poussent aux portes du Top 7 alors que les membres du Top 5, excepté Rafa Nadal, sont en difficultés. Cela nous amène donc vers un Roland Garros passionnant ! Par Pierre

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *