Road to Rio – Teddy Riner, enterrer le game une bonne fois pour toutes

8 titres de champion du monde, 1 sacre olympique en 2012, Teddy Riner arrive à Rio pour tout raser.

Tout simplement notre meilleure chance de médaille française à Rio. Teddy Riner jouera ses avant-derniers Jeux Olympiques, pour entrer un peu plus dans l’histoire de son sport. Après une médaille de Bronze en 2008 à Pékin, une médaille d’Or à Londres, il veut doubler la mise. Une nouvelle médaille d’Or lui ouvrirait les portes d’un inédit triplé au Japon, terre de Judo, en 2020.

Concrètement le mec arrive au Brésil avec 15 000 trains d’avance sur la concurrence. Teddy Riner n’a plus connu la défaite depuis 2010 et une finale de Championnats du monde contestée face Daiki Kamikawa. Une deuxième place frustrante synonyme d’échec pour celui qui ne laissera plus rien à ces adversaires ensuite :

  • 4 titres de Champion d’Europe (2011, 2013, 2014, 2016)
  • 4 titres de Champion du Monde (2011, 2013, 2014, 2015)
  • 1 titre de Champion Olympique (2012)

Circulez, y a rien à voir. Enfin si, un mec de 2m04, 140 kilos avec un tour de bras de 52 centimètres.

Le seul risque serait une blessure. Régulièrement éloigné des tatamis à cause de nombreux pépins physiques, le champion a appris à faire avec. On surveillera néanmoins sa blessure à l’épaule gauche (déjà blessé à cette épaule en 2014) qui l’a mis sur le carreau un plus tôt dans l’année.

Il ne prend désormais aucun risque et devrait sauf ÉNORME séisme, tout écraser à Rio. Le Porte-Drapeau de la délégation française repartira ensuite sans trop de problèmes repartir avec les 50k promis à chaque médaillé d’or par la France. Il égalerait ainsi David Douillet, titré en 1996 à Atlanta et 2000 à Sidney. Superbe programme: on démolit tout et on se casse avec le magot.

Ses principaux adversaires pour la victoire finale seront donc :

Hisayoshi Harasawa (Japon) : À 24 ans, il a l’avenir devant et est la plus sérieuse menace pour Riner.
Roy Meyer (Pays-Bas)
Iakiv Khammo (Ukraine) : de toute façon c’est Teddy le « meyer » (pardon).
Or Sasson (Israel)

Du reste, on vous conseille chaudement le documentaire Dans l’ombre de Teddy Riner (réalisé par Yann L’Hénoret).

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: lexpress.fr
3 Discussions on
“Road to Rio – Teddy Riner, enterrer le game une bonne fois pour toutes”

Leave A Comment

Your email address will not be published.