Robbie Lawler – possédé par le sheitan

Champion Welterweight à l’UFC, Robbie Lawler (USA, 27-10) défendra son titre lors de l’UFC 201 contre Tyron Woodley (USA, 15-3).

Arrivé très jeune à l’UFC, Robbie Lawler avait ensuite pas mal bifurqué pour finalement revenir dans l’organisation en 2013. Le chien fou, sauvage et agressif à l’extrême avait mûri, pris de l’expérience pour devenir une véritable machine de guerre. Depuis ? Un 8-1 pour le combattant le plus excitant du roster. Sa seule défaite étant intervenue lors d’une véritable guerre face à Johny Hendricks (alors dans son prime) pour le titre Welterweight (décision unanime) en 2014. Guerre, c’est assurément le terme qu’il convient d’utiliser pour définir le nouveau Robbie Lawler. Cet homme ne lâchera jamais son adversaire, n’abandonnera jamais. C’est bien simple, il semble que la seule solution pour vaincre la bête aujourd’hui soit de l’abattre ; encore que…

Il prendra ainsi sa revanche sur Hendricks en lui retirant le titre Welterweight lors de l’UFC 181. Cette victoire homérique, acquise par décision partagée sera la première d’une série ahurissante toujours en cours. En effet, le titre sera récupéré au prix d’un combat sans merci de 25 minutes.  À 32 ans, Robbie Lawler devenait enfin champion à l’UFC, 12 ans après son premier combat dans l’organisation. « L’homme que nous avons vu à la fin de cet affrontement, avec ce regard dans les yeux, ça, c’est le vrai Robbie », a affirmé Matt Pena, l’entraîneur de longue date de boxe de Lawler.

La première défense de son titre aura lieu le 11 juillet 2015 contre le dangereux Rory MacDonald (Canada, 18-4) pour une potentielle revanche de l’UFC 167. Il n’en fut rien. Co-Main Event d’un UFC 189, marqué par l’avènement de Conor McGregor, ce choc sera un feu d’artifice avant l’heure. Déjà vaincu 1 an et demi plus tôt, le vaillant Rory dû à nouveau s’incliner face à la détermination de Lawler. Pourtant le poulain de GSP a absolument tout essayé dans un duel à l’intensité folle…sans succès. Au cinquième round, une ultime praline de Lawler viendra s’écraser sur le nez de Rory, qui terminera au sol. Le pauvre canadien finira avec le nez et le pied fracturé. Cette guerre intersidérale sera d’ailleurs élue combat de l’année 2015. Au début du 5e round, c’est pourtant Rory qui menait d’après les scorecards, 3 rounds à 1. Mais voilà, pour vaincre Lawler, mener 3 rounds à 1 à l’entame de la dernière reprise ne suffit pas. Il faut le tuer, littéralement. Malgré une lèvre déchirée jusqu’au front, malgré les coups de boutoir incessants de MacDonald, malgré la fatigue, le cinquième round sera sien.

La seconde défense de son titre aura lieu 6 mois plus tard, face au non moins dangereux Carlos Condit (USA, 30-9) AKA The Natural Born Killer. Les spectateurs, médusés, assisteront une nouvelle fois à une véritable apocalypse. Vainqueur par décision partagée, Lawler aura pourtant porté 120 coups de moins que son adversaire du soir. Comme contre MacDonald, le duel sera ultra serré voire à l’avantage du challenger mais une nouvelle fois, Lawler sévira au dernier round. Remonté comme une pendule, il assénera des coups ultras lourds au visage de Condit qui aura le mérite de ne pas trop flancher.

A l’aube d’affronter Tyron Woodley pour une troisième défense d’un titre conserver de haute lutte, on ne sait pas trop de soucis pour le champion. Dans une interview organisée en préambule de l’événement, Lawler en a profité pour revenir sur la rumeur d’un duel entre lui et Conor McGregor.

Autant vous dire que quand il dit qu’il va prendre votre âme, le gars est plus que sérieux. Au regard des guerres qu’il a connues, nul doute que le pauvre Conor aurait vécu un cauchemar éveillé face au combattant le plus féroce et déterminé actuel. Détermination, après la guerre, c’est aussi le mot qui revient lorsque l’on parle de Robbie Lawler. Il n’y a qu’à voir comment le champion évoque les staredowns. Pour rappel, Le staredown est le moment, une poignée de secondes avant que le combat ne commence, où deux combattants sont face à face, presque nez à nez pour que l’arbitre leur énonce les dernières recommandations. Au cours d’une vidéo pour le magazine US GQ, a priori anodine, ayant pour thème le staredown, Lawler fera une fois de plus froid dans le dos. « S’ils me regardent profondément dans les yeux, ils ne vont pas aimer ce qu’ils vont voir ». Le tout en fixant l’intervieweur avec une rare intensité. Il paraît que le journaliste n’est pas sorti de son lit depuis…

Robbie LawlerPour se fringuer comme Robbie et cette bande de baddest men alive, c’est ici ou sur l’image

Un top 5 solide au classement pound for pound qui se caractérise par une défense d’acier face aux takedowns, un striking féroce, un cardio de folie et une détermination surhumaine. Voici donc l’immense obstacle qui se dresse sur la route du succès pour Woodley. Avec tout le respect que nous avons pour le bonhomme, il semble être déjà condamné. Sa puissance et sa vitesse devrait au moins lui permettre d’éviter l’humiliation. Défait par Rory MacDonald en juin 2014, il avait ensuite rectifié le tir bien comme il faut face à Dong Hyun Kim. Il galérera cependant comme jamais pour l’emporter face à un Kelvin Gastelum très diminué le 31 janvier 2015, puis plus rien. Oui, Woodley s’apprête à rencontrer un des tueurs à gage les plus dangereux du monde sans avoir combattu depuis 1 an et demi. On peut remercier Johny Hendricks qu’il devait affronter en octobre dernier pour cette longue pause. Enfin bref, si de nombreux autres combattants étaient disponibles et plus legits (Carlos Condit, Nick Diaz, Stephen Thompson ou Demian Maia), l’UFC a choisi Woodley.

Rendez service à Tyron, priez pour lui.

Robbie Lawler vs. Rory MacDonald UFC 189

Robbie Lawler et Rory MacDonald, à l’hôpital après leur combat de l’UFC 189 #respect

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: mmamania.com
3 Discussions on
“Robbie Lawler – possédé par le sheitan”

Leave A Comment

Your email address will not be published.