UFC 204 – Les 8 merveilles de Vitor Belfort

Véritable ambassadeur du MMA et de l’UFC, Vitor Belfort affrontera Gegard Mousasi à Manchester pour l’UFC 204. Hommage au Phénom.

À 39 ans, Vitor Belfort trimballe son imposante carcasse aux quatre coins de la planète dans les plus prestigieuses organisations depuis 20 ans. 20 ans de carrière pour celui qui aura connu son premier combat professionnel à 19 ans. Il entrera dans l’octogone lors de l’UFC 12 contre Tra Telligman. À l’époque, le gamin de 19 piges a encore tout à prouver.

Nous sommes en 2016 et on peut dire que Vitor Belfort a tout connu dans le MMA. L’UFC, le Pride, Affliction, le Strikforce ou le Cage Rage World, il aura laissé quelques cadavres partout. Avec un bilan de 25-12, nombreux seront ceux à tiquer devant un tel bilan. « Quoi, une légende avec 12 défaites ? Faut arrêter de fumer avec les frères Diaz les gars…». Et pourtant… Quand Belfort prendra sa retraite amplement méritée, pas une seule personne ne pourra dire que le type n’est pas une légende ABSOLUE du game. 12 défaites oui, mais 12 défaites contre les hommes les plus dangereux de la planète en Heavyweight, Light-Heavyweight ou Middleweight.

  1. UFC 15 – Randy Couture par TKO
  2. Pride 5 – Kazushi Sakuraba par décision unanime
  3. UFC 37.5 – Chuck Lidell par décision unanime
  4. UFC 49 – Randy Couture par TKO
  5. UFC 51 – Tito Ortiz par décision partagée
  6. Pride Total Elimination – Alistair Overeem par soumission
  7. Strikeforce Revenge – Alistair Overeem par décision unanime
  8. Pride 32 – Dan Henderson par décision unanime
  9. UFC 126 – Anderson Silva par KO
  10. UFC 152 – Jon Jones par soumission
  11. UFC 187 – Chris Weidman par TKO
  12. UFC 198 – Jacare Souza par TKO

Voilà, le mec se sera farci cette brochette de tueurs à gages au cours de sa carrière. Nombreux seraient décédés, exterminés après avoir traversé cet enfer durant deux décennies. Mais pas Belfort, motivé et chargé comme jamais durant sa belle époque, le champion brésilien doit désormais faire sans la TRT.

TRT and Dynamite

Il faut malheureusement en parler. Vitor Belfort et la TRT (Testosterone Replacement Therapy), c’est un comme Rose et Jack dans Titanic. Une merveilleuse histoire d’amour que ce sera terminé trop tôt pour le happy-ending. La quintessence de ce duo de choc aura été lors au début de son troisième run à l’UFC. Entre 2009 et 2013, le buffle, car c’est de ça que l’on parle, aura quasiment tout démonté. Seules des défaites contre Anderson Silva (KO de l’année 2011 voire du siècle) pour le titre Middleweight et Jon Jones (soumission sortie de nulle part) pour le titre Light Heavyweight, auront stopper son irréstible ascension. Hormis ces échecs face à deux des trois plus grands all-time, Vitor Belfort aura été mode The Phenom. Un 6-2 sur la durée avec des victoires uniquement par KO ou soumission. Et attention, ce n’est pas avec de la viande avariée qu’on aura nourri la bête.

  • UFC 103 – Rich Franklin par TKO
  • UFC 133 – Yoshihiro Akiyama par KO
  • UFC 142 – Anthony Johnson par soumission
  • UFC on FX – Michael Bisping par TKO
  • UFC on FX – Luke Rockhold par TKO
  • UFC Fight Night – Dan Henderson par KO

« Il a mis Bisping KO sur un head kick et a bousillé son œil pour la vie. Michael Bisping est défiguré à vie à cause de Vitor » – Joe Rogan

C’est bien simple, le tank atomisait un peu près tout ce qui bougeait et qui était identifié comme corps étrangé par son système immunitaire. Luke Rockhold qui se sera mangé un spinning heel kick absolument monstrueux peut d’ailleurs témoigner de la l’extrême dangerosité de l’animal. À partir de 2014 cependant, la Nevada State Athletic Commission décidera de bannir purement et simplement la TRT. Belfort se retrouve désormais condamné à évoluer en Light-Heavyweight et n’être compétitif que pendant un round. Oui, 18 piges de TRT, ça laisse des sales traces. Selon ses mots, il est désormais sous une nouvelle forme de TRT, la True Revival Touch…

« Je pense que le Vitor sous TRT est l’un des combattants les plus effrayants de l’histoire du MMA » – Joe Rogan

À l’aube d’un duel contre Gegard Mousasi qui décidera ou non de sa place dans l’élite, l’UFC nous a sorti une compilation de ses plus grosses victoires. 8 merveilles à déguster sans modération.

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: UFC
2 Discussions on
“UFC 204 – Les 8 merveilles de Vitor Belfort”

Leave A Comment

Your email address will not be published.