Arrêté par la police jeudi matin, la star de l’UFC Jon Jones fait de nouveau la une des médias pour les mauvaises raisons.

Jeudi matin, Jon Jones s’est fait arrêter par la police d’Albuquerque. Chez lui dans le Nouveau-Mexique, le champion light-heavyweight de l’UFC a été retrouvé au volant de sa Jeep après que la police ait été alertée suite à des coups de feu. Les charges pesant sur Bones sont les suivantes : conduite en état d’ébriété, possession d’arme illégale, possession d’un contenant d’alcool non scellé et non présentation des documents d’assurance.

Comme ci cela ne suffisait par pour Jon Jones, la vidéo de son arrestation est désormais sur internet. On y voit le champion dans une situation bien inconfortable face aux officiers de police.

A post shared by La Sueur 💦 (@lasueur) on

Pour tenter d’expliquer sa présence en pleine ville, en période de coronavirus où les gens doivent rester chez eux, il a dit : « Je suis devenu fou. Je me suis arrêté juste pour être sympa, être sympa avec les sans-abri. Je suis littéralement devenu fou. Je voulais juste conduire un peu. C’est la première que je conduis en deux semaines. Et j’ai vu ces sans-abri, j’étais sympa avec eux, en discutant avec eux, en les traitant comme des humains. »

Pendant que la police lui demande d’effectuer les différents tests, Bones précisé : « J’ai un trouble du déficit de l’attention. Je reçois des coups à la tête pour gagner ma vie. Ma mémoire à court terme est vraiment mauvaise. Les gens ne savent pas ça de moi, mais c’est vraiment mauvais. »

4 Commentaires

  1. […] En 2016, Jon Jones et Daniel Cormier devaient remettre le couvert pour une revanche extrêmement attendue. Malheureusement, le main-event de l’UFC 200 sera annulé… pour cause de contrôle antidopage positif de Jones (clomifène et létrozole). Quelques semaines avant ce nouveau raté, loin d’être le dernier pour Bones, Daniel Cormier prédisait l’avenir dans une discussion avec son rival. Nous étions bien en 2016, avant le contrôle positif de l’UFC 200, avant le contrôle positif de l’UFC 214, avant le contrôle positif de l’UFC 232, et donc avant la dernière sortie de route en date. […]

  2. Deux choses notables :
    1) Mr. Jones se laisse appréhender sans opposer de résistance. Comportement exemplaire dans la faute, il accepte d’être pris. Ce qui me chagrine est que l’on dirait un enfant dans sa réaction surtout à la fin dans le véhicule de police.

    2) Il dit bien qu’à cause des coups, il a des problèmes cérébraux. ça prouve quand même bien que les sports de combat et contact – cf Foot US, Rugby, Hockey même foot apparemment – à la longue et encore plus dans une pratique professionnelle ne sont pas forcément bons pour la santé du sportif.

    Je lui souhaite de se sortir de ses problèmes et de recouvrer la santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here