La saison à 50 points et 26 rebonds par match de Wilt Chamberlain

La saison 1961-1962 de Wilt Chamberlain chez les Philadelphia Warriors sera celle de tous les records. Retour sur une campagne de Légende.

Bien avant Kareem Abdul-Jabbar, Wilt Chamberlain était l’homme de tous les records individuels. Il aura marqué 100 points en un match, couché avec « plus de 20 000 femmes » mais aussi fait une saison à plus de 50 points par match.  À cette époque la NBA se dispute entre 9 équipes et la saison compte 80 matchs. Ultra dominant depuis ses débuts, Chamberlain poussera encore la barre plus haute pour sa troisième saison.

  • 1959-1960 : 37.6 points, 27 rebonds
  • 1960-1961 : 38.4 points, 27.2 rebonds
  • 1961-1962 : 50.4 points, 25.7 rebonds

D’un point de vue individuel, Chamberlain écrasa complètement la ligue et sera bien évidemment le meilleur rebondeur et le meilleur marqueur cette saison-là. Il accomplira tout ça en shootant 50.5% (deuxième meilleur pourcentage de la saison derrière Walt Bellamy). C’est aussi lors de cette saison qu’il fera LE match, celui des 100 points. Nous sommes le 2 mars 1962 et Philly accueille les Knicks, qui en prendront plein la tronche. 36 sur 63 au shoot, et 28 lancers francs mis sur 32 tentatives : vous obtenez ainsi un joli 100. Sur cette saison il aura marqué 4029 points, un record. Le seul homme le plus proche de Chamberlain est Michael Jordan avec 3041 points lors de la saison 1986-1987. L’autre stat affolante de cette saison est celle de son temps de jeu : 48.53 minutes. Pour rappel, un match dure 48 minutes. Wilt Chamberlain aura ainsi joué tout le temps, prolongations comprises et aura été présent 3882 minutes sur les 3890 disputées par son équipe.

 

En playoffs, Chamberlain retrouvera son plus grand rival : Bill Russell des Boston Celtics. Malheureusement pour Chamberlain ce seront les Celtics qui l’emporteront en 7 manches au bout du suspense. Lors du Game 7, après une égalisation de Wilt à 107-107, Sam Jones fera péter le champagne avec un game-winner à 2 secondes du Buzzer.

Les Celtics seront champions pour la quatrième fois de suite. Bill Russell réussira son premier doublé MVP-Championnat.

Et dire que c’est Wilt Chamberlain qui était dans la All-NBA First Team cette année-là…

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: bfm

Leave A Comment

Your email address will not be published.