Amaury Lavernhe et Pierre-Louis Costes : la fierté du bodyboard français

Portraits d’Amaury Lavernhe et Pierre-Louis Costes

Oubliez Jérémy Flores et Michel Bourez, les deux gaillards qu’on va vous présenter sont déjà champions du monde depuis bien longtemps et ils envoient du lourd lors chaque event.

Souvent considéré comme un «sous sport» pour personnes ne sachant pas se mettre debout, le bodyboard fait pourtant partie de la fierté du sport français. Peu médiatisé, le bodyboard professionnel a certes bien du mal à se développer mais n’en est pas moins spectaculaire. Très aérien cette forme de glisse est riche en aerials, tonneaux et rotation. Les bodyborders n’hésitent pas à plaquer de gros tricks dans des vagues souvent hostiles pour n’importe quel surfeur. L’APB équivalent de la World Surf League (WSL) en surf permet au meilleurs bodyborders du monde de s’affronter sur les plus gros sports de la planète.

Dans le monde pro, quatre nationalités dominent la discipline : l’Australie, le Brésil,  les USA (Hawai) et la France. Notre pays sont plus que bien représenté avec 2 riders d’exceptions : Amaury Lavernhe et Pierre Louis Costes, tous deux sacrés champions du monde de la discipline au cours de ces dernières années (cocorico).

Amaury Lavernhe : 2 titres mondiaux  et un ride historique

MOZ comme beaucoup le surnomme, est actuellement le leader de l’APB Tour 2015 et est aussi l’actuel champion du monde en titre. Le français originaire du Poitou qui a fait ses classes dans les vagues de La Réunion, domine actuellement la discipline. Grâce à une glisse puissante et à une préparation de très haut niveau, Amaury Lavernhe s’est rapidement imposé comme le meilleur au monde.

2010, fut vraiment l’année où « MOZ » a explosé avec un premier titre de champion du monde à la clé. Cette année-là restera gravé à jamais dans l’histoire du bodyboard français avec en plus du titre mondial, la victoire sur le spot hawaïen de Pipeline avec un ride d’anthologie noté 10 (meilleure note possible).

Il aura fallu ensuite attendre 4 ans pour voir Lavernhe remonter sur la plus haute marche du podium avec cette fois un titre remporté  lors de la dernière manche au Brésil sur le spot d’Itacoatiara.

MOZ excelle également en Drop Knee, une variante du bodyboard qui se pratique à genoux. Il fut en effet champion de France dans cette catégorie, trois fois de suite (en 2012, 2013 et 2014). Préférant se concentrer uniquement sur la version classique de ce sport, Lavernhe ne participe malheureusement pas aux étapes de Drop Knee sur le tour mondial. Dommage car il a certainement tous les atouts pour aller titiller l’hawaïen Dave Hubard, l’un des rois dans la discipline.

Pierre-Louis Costes : l’enfant prodige

Longtemps considéré comme le grand espoir de la glisse française, Pierre Louis Costes alias PLC n’aura pas attendu bien longtemps pour montrer qu’il est bien le prodige tant attendu. C’est donc en 2011 à l’âge de 21 ans seulement qu’il devient champion du monde après plusieurs années à truster le haut du tableau de l’APB Tour (IBA Tour à l’époque).

Originaire d’Hossegor, le français débute le bodyboard à l’âge de 10 ans après avoir reçue sa première planche à Noël… 5 ans plus tard il commence sa carrière pro. Continuellement en progression, sa grave blessure sur un reef lors de son adolescence n’aura en rien changé son plan de carrière.

Actuellement 7ème du Pro Tour, PLC a également remporté l’étape française de l’European Tour à la Salie cet été. Si le podium va être compliqué, le français sera encore dans le haut du classement dans cette discipline qui mérite largement plus de médiatisation.

On ne manquera pas de suivre leurs exploits pour cette fin de saison qui s’annonce passionnante avec notamment une étape sur le terrifiant spot de Nazaré au Portugal, mais aussi un Special Event sur la vague sauvage d’Anaëlle en Bretagne.

by PAP

 

 

 

Photo By: surfertoday.com