Des chats laids, un twerk et Billie Jean King

Il est 21 h 20, on est mercredi, je cherche obstinément un sujet pour mon article dû pour maximum ce soir. J’ai ma copine qui est là et qui m’exhibe un nombre infini d’œuvres d’art laides sur son Mac, alimentant ma léthargie de fin de soirée. Je suis là et je fixe un tableau de chats laids. Google s’amuse à mes dépens, peu importe ce que je regarde ou lis, Serena Williams arrive de nulle part et twerk.

J’ai une partie moi qui a envie de jeter l’éponge et d’aller vers la facilité et de vous parler à quel point Serena est riche et bonne. Puisque les informations fusent de partout. Sauf que je suis le genre de personne qui n’aime pas vraiment se faire imposer des choses, même par Internet.  Parlons de Billie Jean King. Parce que… je fais c’que j’veux!

Le tennis féminin a reçu les lettres de noblesse qui lui revenait en grande partie grâce à elle. Pendant des années King s’est battue pour que les tenniswomen reçoivent un cachet équivalent à celui des hommes. Pour que les femmes aient leur place dans le sport. Dans les années 70, elle était au top! Tout le monde parlait d’elle! Encore à ce jour, Billie Jean King est une légende vivante.

L’un des événements marquants de sa carrière est sa fameuse victoire contre l’ancien numéro un, Bobby Riggs. Le légendaire match « Battle of the sexes » était l’opportunité pour King de faire valoir son point, une fois pour toute : les femmes sont capables de performer et d’être aussi compétitives que les hommes. Margaret Court venait de se faire massacrer par Riggs lors du premier Battle of the sexes. Billie avait refusé de faire le match, peut-être avec l’espoir que Margaret puisse faire taire le tennisman. Ce ne fut pas le cas, Bobby Riggs vit sa popularité, ainsi que ses commentaires sexistes, exploser après sa victoire!

Billie Jean King et Bobby Riggs

Billie Jean King et Bobby Riggs

L’affrontement était devenu inévitable; le tennis féminin avait besoin d’une héroïne et quelle héroïne. Elle gagna 6-4, 6-3, 6-3 (!). Les mauvaises langues diront que le match était truqué. Puis d’autres avanceront que Riggs avait gagé sur sa défaite contre King et que la mafia était impliquée d’une façon ou d’une autre.

Est-ce que je peux prouver que tout ça est vrai? Non. Est-ce que je peux contester de telles allégations? Je préfère croire que cette journée-là, Billie Jean King a gagné contre Bobby Riggs en toute légitimité ; montrant à la face du monde qu’une femme peut aussi bien performer qu’un homme.

Serena peut désormais s’acheter en toute quiétude des centaines de tableaux de chats laids sans que son budget en souffre.

Pour en savoir plus sur ce légendaire match et sur ses impacts je vous conseille Battle of the sexes  et suivez Billie Jean King sur Facebook et Twitter.

 

by La Louve Musclée

La Sueur

La Sueur

La Sueur, votre média sportif et culturel.
La Sueur