En quelle année Michael Jordan est-il devenu le GOAT ?

Michael Jordan est le plus grand joueur de l’histoire du basketball, à partir de quel moment est-il devenu le GOAT ?

Michael Jordan est assurément la légende parmi les légendes de l’histoire du basketball et de la NBA. Plus grand joueur de l’histoire du sport malgré ses trois retraites, son Jumpman en dehors des terrains et ses deux Three-Peats parlent pour lui.

Ainsi, tout porte à croire que l’arrière des Bulls est devenu le plus grand dès 1993. Et dire qu’après cette saison faste, il ajoutera 3 titres, 2 trophées de MVP, 3 trophées de MVP des Finales, 3 titres de meilleurs scoreurs. Oui, Michael Jordan était un extraterrestre.

Pourquoi la saison 1992-1993 ?

Été 1992, Michael Jordan est déjà double champion en titre avec les Chicago Bulls, 3 fois MVP, 2 fois MVP des Finales, 6 fois meilleur scoreur et Meilleur Defenseur de l’année 1988. Avec ses mythiques sneakers et la Dream Team, il débarquera à Barcelone pour tout brûler. Une série d’humiliations plus tard, le joueur était déjà sportivement à des années-lumière de la concurrence, ne touche désormais plus terre culturellement. Avant que la saison 1992-1993 et la quête d’un historique Three-Peat ne démarrent, il est déjà et plus que jamais l’incarnation de la NBA.

À l’aube de cette saison, le challenge est de taille : devenir la première équipe depuis les Boston Celtics de 1961 à remporter trois titres d’affilée. Les Bulls contre le reste du monde si vous préférez. Intouchable en saison régulière, Michael Jordan claquera 32.6 points, 6.7 rebonds, 5.5 rebonds et 2.8 interceptions. Suffisant pour être All-Star, All-NBA First Team, All-Defensive First Team. Jordan échouera cependant à la troisième place au classement du trophée MVP. La faute à un troisième bilan en saison régulière pour les Bulls, mais aussi à une certaine lassitude de la part des votants.

Lors des playoffs, His Airness mettra tout le monde d’accord : 35.1 points, 6.7 rebonds, 6 passes et 2.1 interceptions en 19 matchs et le trophée Larry O’Brien en fin de parcours. Ses Finales NBA 1993 seront magnifiques. Il deviendra ainsi le meilleur scoreur all-time en Finales avec 41 points, 8.5 rebonds, 6.3 passes. Son pire total fut lors du Game 1 avec 31 points et la victoire des Bulls. Intouchable. Pour la première fois dans l’histoire de la NBA, un joueur était nommé MVP des Finales NBA trois fois consécutivement.

Juste après cette victoire. Michael Jordan prendra sa première retraite, lassé par le jeu. Il reviendra deux ans plus tard pour un nouveau Three-Peat, le 72-10 et le mythique Space Jam. En 1998, c’était officiel aux yeux de tous : il était le GOAT. À noter que dès les Finales 1993, un certain Magic Johnson (pourtant très bien placé sur le podium) appelait Michael Jordan le GOAT.

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: jordansdaily.com

Leave A Comment

Your email address will not be published.