tyle="text-align: justify;">Présents aux ATP World Tour Finals, nous avons eu la chance de rencontrer Daniil Medvedev, grand espoir du tennis mondial.

Ambassadeur Tecnifibre, Daniil Medvedev a également remporté les Young Guns. En un mot comme en cent, ce challenge organisé par Tecnifibre récompense le meilleur jeune joueur parmi un panel présélectionné par la marque française. Cette année, le russe affrontait Mitchell Krueger, Omar Jasika et Gregoire Barrere pour la seconde édition des Young Guns. Le vainqueur qui devait avoir la meilleure progression sur le court, mais aussi sur les réseaux sociaux remportait la bagatelle de 50 000$. 329e mondial en janvier, 98e la semaine passée, le tennis de Medvedev a parlé. En marge de la remise de ce prestigieux prix et du joli chèque qui va avec, le jeune joueur a accepté de répondre à nos questions.

Bonjour Daniil, comment te sens-tu après cette énorme année 2016, celle de la révélation pour toi ? Tu espères quoi pour 2017 ?
Bonjour et merci pour ces mots. Pour moi, l’important sera d’intégrer le top 50 l’an prochain. L’autre objectif est évidemment de rester dans le top 100.

As-tu ressenti un changement chez les joueurs que tu affrontais par rapport à ton statut ?
Ça veut dire que je fais partie des grands joueurs. Maintenant les joueurs que j’affronte ne se disent plus : « Oh c’est un jeune qui est 300e, on peut le sortir facilement ». Maintenant les joueurs jouent leur meilleur tennis contre moi.

Depuis Davydenko et Youzhny, le tennis russe se faisait un peu discret. Toute une nouvelle génération arrive, vous êtes prêt à prendre le pouvoir ?
Oui on a une très grande génération qui arrive, je ne sais pas pourquoi, mais bon, c’est une bonne chose. C’est bien, car ça nous pousse dans nos retranchements. On est tous en compétition les uns avec les autres. Karen Kachanov est arrivée dans le top 100, il a gagné un trophée ATP et est désormais dans le top 60. J’ai intégré le top 100. Rublev a joué une finale (perdue contre Benneteau aux Internationaux de Tennis de Vendée) et progresse vite. Bublik a fait de bons résultats aussi. On arrive avec de bons jeunes joueurs.

Tu t’entraînes en France aujourd’hui. Est-ce que la Fédération Russe t’aide ?
La Russie nous aide financièrement ce qui est très bien. J’ai aussi eu la chance de rencontrer des légendes du tennis russe.

Justement, j’imagine que tu as grandi en regardant les plus grands, qui a été le joueur qui t’a le plus marqué ?
Quand j’étais plus jeune, je regardais tous les matchs de Marat Safin. Ceux contre Federer, contre Hewitt ou quand il a gagné l’Open d’Australie. J’adorais le voir jouer. Je l’ai rencontré plusieurs fois en plus.

Tu aspires à une carrière similaire à la sienne ?
Oui j’aimerai être un top 10 durable. Et l’idéal serait bien sûr d’être numéro 1 mais juste être top 10 serait déjà formidable. Un superbe accomplissement.

Quel serait le match de tes rêves ?
J’adorerai jouer contre Roger Federer, sur le central de l’Open d’Australie. C’est une légende du tennis. Je pense qu’aujourd’hui, Federer est celui qui a le plus accompli, ce serait génial de l’affronter.

On a rencontré Daniil Medvedev, le futur du tennis

Tu as gagné les Young Guns, organisés par Tecnifibre, un petit mot sur le concours ?
Je suis très heureux d’avoir remporté les Young Guns et je remercie d’ailleurs Tecnifibre pour son soutien. Avec ce prix, ça me confirme que j’ai très bien joué cette année. Les 50 000$ vont beaucoup m’aider pour la prochaine saison. Il y avait une compétition très saine entre Mitchell, Omar, Gregoire et moi-même.

Qu’est-ce qui a fait la différence selon toi ?
C’était la présaison de l’hiver dernier, période à laquelle j’ai le plus travaillé mon tennis. En début d’année, je ne jouais pas très bien, j’essayais de trouver mon tennis. Ça a fini pas par payer. Je ne sais pas ce qui a changé, peut-être mentalement, mais le travail a payé. Pour la saison prochaine, je vais travailler sur tous les compartiments de jeu. Je vais insister particulièrement sur le service, la puissance et la technique et mon physique.

tyle="text-align: justify;">Merci beaucoup Daniil et bon courage pour la saison 2017 !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Résumé du 1er tour de Wimbledon 2017 – Upsets !

    […] Wawrinka vs Daniil Medvedev, résultat probable : victoire de […]

    Répondre
  2. Preview US Open - Federer, Nadal, Halep et Pliskova ont rendez-vous

    […] bénéficie d’un tirage intéressant. Mais il faudra avant cela battre Marius Copil puis Daniil Medvedev (si tout se passe bien pour lui). Et là, ce n’est pas un cadeau ! Plus important encore, il […]

    Répondre
  3. Karen Khachanov : le titre à Marseille et encore de belles promesses

    […] tennis russe se porte bien ! Avec Medvedev d’abord puis Rublev, on ne finit pas de parler du tennis russe. Cependant, on attendait depuis […]

    Répondre
  4. Open d’Australie : Des demi-finales déjà jouées ?

    […] qui lui valent la perte de la 3e manche contre le jeune Canadien SHAPOVALOV et de la 2e contre MEDVEDEV alors qu’il avait un break d’avance. Mais « Nole » a l’habitude de régler ces petits […]

    Répondre
  5. Medvedev - l’autre membre de la Next Gen dont personne ne parle

    […] Daniil Medvedev représente le futur du tennis mondial. On vous l’avait dit lors d’une interview en 2016, c’est encore plus vrai […]

    Répondre
  6. Medvedev - le joueur de la next gen que personne n’attendait si haut

    […] où est Medvedev ? Alors 22 ans et 68e mondial, le plus vieux joueur de la Next Gen mais aussi le moins bien […]

    Répondre
  7. le joueur de la next gen que personne n’attendait si haut -

    […] où est Medvedev ? Alors 22 ans et 68e mondial, le plus vieux joueur de la Next Gen mais aussi le moins bien […]

    Répondre