Eddy Mufasa, la nouvelle pépite rap nous venant de l’Italie

Partons à la découverte du talentueux rappeur africain Eddy Mufasa qui promet de faire mal avec son flow malade !

De nos jours, nombreux sont ces rappeurs à succès planétaire qui ont des origines africaines. Il y a des exemples comme French Montana, Maître Gims, Jidenna, ou encore Booba, la preuve que l’Europe ou les USA sont des cadres propices au succès artistique. Aujourd’hui nous dévoilons un jeune talent originaire du Togo (Afrique de l’Ouest) évoluant de l’autre côté de la Méditerranée.

Ce jeune togolais s’appelle Eddy Mufasa et est installé depuis 6 ans en Italie. Il fait ses armes au Togo où il a grandi et étudié. En plus d’avoir gardé le lien avec ses origines, il s’est ouvert aux autres cultures du monde et chante donc en Français, anglais, et en « Ewé » sa langue natale. Passionné de la chose musicale, il écoute différents genres musicaux comme la soul, le hip hop, le funk. Ses principales influences musicales, Angélique Kidjo, Fela Kuti, Lucky Dube, Michael Jackson, furent déterminantes à son immersion dans la musique. Arrivé en Italie il s’investit d’abord dans plusieurs projets collectifs avec une team qu’il a formé Money Factory, mais l’année 2016 vient sonner la cloche de sa carrière solo.

Dans le courant de l’année 2016, il sort son premier EP « N’di », écriture recherchée, lyrics sensés, flow clair et audible, vers pensés et originaux : on peut y découvrir Lafoulou single en hommage à la légende togolaise Bella Bellow. Ce projet vient dès lors positionner Eddy comme un vrai potentiel du Rap avec un redoutable flow en anglais. Un autre morceau marquant du projet est « On Te Regarde Seulement » collaboration avec un autre rappeur togolais Kanaa où tous deux se lâchent en mode égotrip. Les différents ingrédients du son : mixité de styles, prod lourde, flows fluides et redoutables en font un morceau complet et on ne peut qu’être satisfait de cette fraîcheur qu’apporte Eddy Mufasa.

Le clip du morceau est somptueusement tourné entre Lomé (Togo) et Parme (Italie) et le résultat est plutôt louable : il rappe devant une sorte de chapelle de style ancien, tunique africaine sur le torse, Timberland aux pieds. Ensuite, Eddy Mufasa s’effacera un moment pour laisser Kanaa dans une salle sombre faire une prestation de malade. On va retrouver encore Eddy Mufasa arpentant un bitume déballant ses lourdes punchlines, ou encore en balade sur des pierres tombales en compagnie de sa horde de compères. À travers des scènes uniques dans un environnement du genre gothique et les costumes adaptés au contexte, l’univers sombre et mystérieux dans lequel baigne le clip fait évidemment mouche optimisant la force du morceau et les raps déchaînés. Des décors alternés qui laissent dégager l’impression d’un clip riche en sensations, à la fin des 04 minutes du clip on est certain d’avoir été servi autant musicalement qu’en matière d’images. À travers ce premier vidéogramme officiel lancé en mars 2017, cet artiste à cheval entre le marché local et occidental promet de faire bouger la sphère rap. Par Jude B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here