La Sueur passe son week-end au Hangout Festival 2017

Le weekend dernier, La Sueur était présente au Hangout Festival édition 2017 à  Gulf Shores (Alabama). Un line-up composé de pointures variées telles que Phoenix, Tory Lanez, Louis the Child, Asap Ferg et bien d’autres. Débrief de trois jours de pure folie qui resteront véritablement dans nos mémoires.

Nous arrivons le vendredi 19 mai à Gulf Shores dans l’état de l’Alabama. Cette ville-plage se trouvant dans le Golfe du Mexique, bénéficie ainsi chaque année à cette période d’un climat estival. La ville se trouvant à la limite de la Floride, elle vit de ressources immobilières et du tourisme (hôtels, condominiums, maisons de vacances…).

Un endroit plutôt calme habituellement, si ce n’est que ce weekend, il accueille un des plus grands évènements musicaux du pays. Ainsi, plus d’une vingtaine d’artistes et plus de 30 000 festivaliers à travers les Etats-Unis sont attendus chaque année dans ce petit coin de paradis qui se transforme en Disneyland de la fête le temps de quelques jours.

A post shared by lasueur.com💦 (@lasueur) on

Cette année, plus de cinq scènes différentes sont réparties autour de la plage. On commence ainsi avec le jeune français Kungs. Celui qui s’est fait connaître auprès du grand public à travers le carton international This Girl, balancera un set assez complet composé de sons old school et plus récents. Parmi les titres qu’on aura reconnus : les indémodables Rhythm of the Night et Seven Nation Army ou encore Shape Of You. Un clin d’œil à la France, Intoxicated de Martin Solveig sera joué par le jeune artiste.

On enchaîne ensuite sur Nora en Pure dans la Malibu Beach House, une des rares artistes à jouer tous les jours du festival. L’interprète de titres tels que Come With Me nous jouera un set un peu plus orienté house, plus proche des sonorités de certains clubs parisiens. Notre premier DJ set avec Nora en Pure, on en ressort plutôt satisfaits, le reste de son public est également conquis. Dans cette même tente, on retiendra également la perf. de Le Youth qui avait déjà joué au Wanderlust Paris il y a quelques années. Tout comme sa collègue Nora, le set est travaillé, on kiffera notamment entendre les sons Classic ou encore I Follow Rivers.

Ce même après-midi, on ira également voir l’explosive Charli XCX sur la scène principale. La chanteuse anglaise, dont un titre a été entendu autrefois sur une pub L’Oréal Paris mettra littéralement le feu sur scène de par son dynamisme et son énergie débordante. Elle partagera ainsi avec son public ses collaborations avec Mura Masa. Moment fort de sa performance: une irruption de bouées gonflables en forme de donuts, barres chocolatées et autres confiseries fera son apparition dans le public : La goutte d’eau qui fera déborder le vase, l’atmosphère devient dingue. La jeune anglaise le dit elle-même : Break the rules.

La Sueur passe son week-end au Hangout Festival 2017Charli XCX

La musique jouera non-stop à Gulf Shores jusqu’au soir, et s’enchaîneront les performances de Weezer, MGMT ou encore Dillon Francis. Dernier concert en tête d’affiche pour clôturer cette première grande journée du festival : celui du groupe Phoenix qui vient remplacer l’annulation au dernier moment de Frank Ocean. La France est bel et bien représentée : Le groupe versaillais interprétera ainsi ses morceaux les plus connus, dont Fences, Trying To Be Cool ou encore le très grand classique If I ever feel better. La nuit tombe sur Gulf Shores, la plage rayonne de par les projecteurs de la scène et par la grande roue installée par l’organisation du Hangout pour l’occasion. À la fin d’une performance magique, le leader du groupe s’offrira ainsi un bain de foule telle une rockstar qui remerciera ses fans.

Deuxième jour du festival, samedi 20 mai, on ira voir Louis The Child et son excellent It’s Strange (ft. K. Flay), par ailleurs bande-son de FIFA 16. On enchaînera avec Rufus du Sol, mais aussi le duo Snakehips que l’on avait déjà vu l’année dernière à Montréal et qui ne nous a pas déçus une fois de plus. Mention spéciale donc au groupe que l’on recroisera plus tard dans l’espace VIP/presse pour une petite conversation et photo. En parlant de Canada, on ira voir Tory Lanez ce jour-là, lequel nous jouera notamment sa version de l’excellent Controlla ou encore LUV. Ce jour-là, Tory démontrera ainsi à son public sa capacité à être un véritable crooner et entertainer de par ses allusions à R.Kelly et d’anciens sons BadBoy Records à l’ancienne.

La performance la plus folle de ce jour et dont nous resterons vraisemblablement encore sous le choc sera vraisemblablement celle de Major Lazer. Une atmosphère à la Tomorrow Land, une des prestations scéniques les plus dingues que l’on a vues du festival. La connexion avec le public est inouïe, lequel se prête à tous les différents « jeux » demandés par le groupe (accolades, sauts furtifs, lancer de tee-shirts…) : un truc de dingue.

On finira ainsi avec les performances de Band of Horses et Twenty One Pilots en clôture de soirée. Cependant, et soudainement, le concert de Twenty One Pilots est interrompu en plein milieu de la nuit. Le public incompris regarde alors les écrans géants qui affichent le message suivant : « Severe weather is approaching , please proceed to the nearest exit». Une partie du public est déçue, les milliers de festivaliers se dirigent alors vers la sortie. Quelques minutes plus tard, on comprend alors la décision de l’organisation : une grosse tempête tropicale s’abat sur Gulf Shores, les rues deviennent rapidement inondées, les festivaliers forcément habillés en tenue décontractée (shorts, bikinis…) se réfugient dans leurs voitures ou dans les magasins de surf les plus proches. Plus de peur que de mal, on reviendra demain pour la dernière journée.

Le dimanche se conclura par les performances mémorables de Lil Yachty, Mumford and Sons, Franz Ferdinand, mais surtout le Grammy-award winning artist Chance The Rapper. Sur une autre note, on reverra le sympathique Shaggy et son mythique It Wasn’t Me ou encore l’artiste tropical house Matoma. Mention spéciale au groupe californien LANY, qui sur la Fitz Stage et malgré une météo moins bonne ce jour-ci, a conquis son public par leurs sonorités « summer rock » tout droit venues de Los Angeles. On ne peut que conseiller d’écouter leurs titres Where the Hell are My friends, Pink Skies, ou encore Ilysb que l’on a validé.

Ce festival restera ainsi dans nos mémoires par le cadre incroyable qu’il offre, un line-up exceptionnel et des festivaliers plus que déterminés à se faire plaisir. On a déjà hâte de l’année prochaine.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here