Kelly Slater prendra sa retraite en 2017 : retour sur sa carrière en vidéo

Après l’annonce de sa retraite prévue pour 2017, retour sur la carrière de la légende du surf Kelly Slater en 6 vidéos.

Un post Instagram qui en disait déjà beaucoup, puis la confirmation sur ESPN cette semaine, Kelly Slater stoppera sa carrière de surfeur professionnel à l’issue de la saison 2017. À 44 ans, cet américain s’est forgé une légende qui fait de lui l’un des sportifs les plus populaires au monde. Retour en 6 vidéos sur la carrière de Slater.

11 fois champion du monde

Depuis ses débuts sur le tour en 1989, Kelly Slater aura archidominé sa discipline avec 11 titres de champion du monde. La première couronne fut décrochée en 1992 à 20 ans seulement. En 2011, il empoche son 11e titre. Entre ses deux périodes, son pire résultat aura été 6e en 1993. Entre 1994 et 1998, Slater termine 5 fois d’affilées à la première place. Il possède par ailleurs le record du monde de victoires devant un certain Tom Curren.

En 2011, Quiksilver son sponsor de toujours a résumé ses 11 titres de champion du monde en une vidéo de 3 minutes :

Alerte à Malibu : la série qui va le faire connaître

Kelly Slater s’est également fait un nom grâce à l’une des séries les plus mythiques des 90’s : Alerte à Malibu. Aux côtés de David Hasselhoff et Pamela Anderson, le surfeur américain qui avait à l’époque des cheveux est apparu entre 1992 et 1993 dans 4 épisodes. Slater a ainsi très vite intégré le milieu du showbiz. Il a par ailleurs eu des aventures avec Pamela Anderson, Cameron Diaz ou encore Gisèle Bündchen. Aujourd’hui, il est marié à Kalani Miller rencontré sur une compétition de surf en 2006.

2016 : une année compliquée

Cette saison est sûrement l’une des plus compliquées de sa carrière. Avec l’arrivée des John John Florence et Gabriel Medina sur le devant de la scène, Kelly Slater paraît de plus en plus largué. Il y a aussi un manque d’envie de la part du surfeur, lui qui aurait bien aimé zapper plusieurs étapes qu’il juge inintéressantes (Rio notamment et on le comprend).

Pour autant cet été, Kelly Slater a fait taire pas mal de monde en s’imposant de la plus belle des manières lors du Billabong Pro à Tahiti. Sur le spot mythique de Teahupoo, il aura enchaîné les tubes et aura même scoré deux vagues à 10 (la note parfaite). Avant la dernière épreuve de l’année à Hawaï, Kelly Slater est actuellement 9et tentera de conserver sa place dans le top 10. Sur les deux contests européens en France et au Portugal, il s’était fait éliminé par Leonardo Fioravanti (son poulain) à Hossegor lors du second tour puis par le brésilien Miguel Pupo à Peniche au cours du round 3.

Le surfeur le plus complet au monde

S’il fait partie des riders de la vielle-école (comparé à Florence et Medina), Kelly Slater est quand même l’un des plus complet. Si le tube est sa spécialité, l’américain qui a connu le surf en Floride (sa région natale) sait envoyer quand il s’agit d’aerials. En freesurf, c’est juste un pur régal, tant il est à l’aise partout.

Kelly Slater peut en effet surfer dans du 50 cm comme dans du 5 mètres. En 2012, il est allé tâter en compagnie de Garrett McNamara et Joel Parkinson les monstres de Nazaré au Portugal. Une session en tow-in  mémorable.

L’avenir déjà tout tracé

Si 2017 sera sa dernière année sur le CT, on n’en aura pas fini avec Kelly. Dévoilée fin 2015, sa vague artificielle fait grand bruit depuis son annonce. Racheté par la WSL, son système pourrait révolutionner la manière de surfer.

Jusqu’au bout, Kelly Slater aura bouleversé son sport. Il est un véritable dieu vivant à la manière d’un Michael Schumacher en F1 ou d’un Pelé en football.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: sirandsport
1 Discussion on “Kelly Slater prendra sa retraite en 2017 : retour sur sa carrière en vidéo”

Leave A Comment

Your email address will not be published.