NHL 2015/2016 : 5 choses à savoir sur la prochaine saison

It’s October now !

Après des mois d’absence la NHL reprend enfin ses droits cette nuit. En juin 2015 ce sont les Blackhawks de Chicago qui avaient soulevé la monumentale Coupe Stanley, s’imposant ainsi comme la plus grande franchise à l’heure actuelle sur le circuit. Cette année les Hawks vont devoir cravacher dur pour conserver leur titre, car derrière plusieurs équipes ce sont sacrément renforcées à l’image des Pittsburgh Penguins ou des Capitals de Washington.

Voici donc 5 choses à savoir avant le début de cette saison 2015-2016.

 

Chicago Blackhawks : un été mouvementé et un titre à conserver 

Généralement les étés ne sont pas de tout repos pour le champion mais là, les Blackhawks ont connu une intersaison des plus compliquées. Premier problème la masse salariale trop élevée (comme en NBA, NFL ou MLS il y a un plafond salarial), il a donc fallu dégraisser sec dans l’effectif. Ainsi Patrick Sharp, Brandon Saad et Brad Richards ont été échangé en retour de joueurs beaucoup moins talentueux.

Autre mésaventure et non des moindres, Patrick Kane, la star des cette équipe est actuellement sur le coup d’une enquête judiciaire pour tentative de viol. Les évènements se serait produit cet été, cependant rien n’est encore prouvé et on espère un dénouement des plus brefs. En attendant le verdict, Patrick Kane joue tout de même avec son équipe. Si l’équipe coaché par Joel Quenneville est encore suffisamment solide pour compter parmi les favoris, conserver la coupe sera tout de même bien compliqué pour les pensionnaires du United Center.

 

Les petits jeunes: Connor McDavid, le futur Gretzky ?

Choix numéro 1 des Oilers d’Edmonton lors de la Draft de juin dernier, Connor McDavid est sans conteste la grosse attraction de cette saison. Repeché par les Oilers d’Edmonton, risée de la ligue depuis bientôt 10 ans, McDavid arrive comme le messie dans le grand nord canadien. Entré à 15 ans grâce à une dérogation dans le circuit junior, il a inscrit pas moins de  285 points en 166 matchs. Meilleur prospect depuis Sydney Crosby, le jeune canadien devrait s’imposer rapidement en NHL et permettre aux Oilers de sortir la tête de l’eau.

Drafté en deuxième position, Jack Eichel devrait permettre à Buffalo de remonter la pente après des années difficiles. L’américain originaire d’une famille modeste (chose de plus en plus rare en hockey professionnel) a déjà fait le bonheur de Boston University en NCAA à seulement 18 ans. Eichel a également brillé aux mondiaux de Prague en mai dernier avec la team USA.  Possédant une maturité rare pour son âge, Eichel est déjà apprécié par les fans des Sabres de Buffalo, preuve s’il en est 17.000 personnes (!) se sont amassées pour voir son premier entrainement en juillet.

 

Kessel à Pittsburgh, Oshie à Washington,… Les principaux trades de l’intersaison

On s’attendait sur les marchés des transferts à un été plutôt calme en raison du faible nombre d’agents libres, force est de constater que ce fut l’inverse. Les directeurs généraux des équipes de NHL ont procédé à bon nombres d’échanges durant cette été histoire de redynamiser leur franchise. Deux équipes ont retenu notre attention :

Les Washington Capitals ont sans doute fait l’un des meilleures opérations de l’été avec l’arrivée de TJ Oshie qui était en perte de vitesse à Saint Louis. Héros du match de poule entre les USA et la Russie aux derniers JO d’hiver, Oshie arrive dans la capitale fédérale pour faire franchir un palier à la bande à Ovechkin, c’est à dire ni plus ni moins la Coupe Stanley. Avec une équipe très peu remaniée (on notera le départ de Mike Green pour Détroit sans trop d’impact cependant) et un Braden Holtby en grande forme dans les cages cette année pourrait être la bonne pour les Caps.

Les Toronto Maple Leafs ont fait parlé d’eux avec l’arrivée du célèbre coach Mike Babcock lui même qui a mené le Canada a deux médailles d’or consécutives. La crise devenait en effet profonde à Toronto, l’équipe la plus riche du circuit n’allait nulle part depuis trop longtemps (la dernière coupe Stanley remonte à 1967), il fallait donc changer radicalement de méthode  et d’organisation. Pas mal de changement aussi dans l’effectif avec notamment le départ du all star Phil Kessel qui ne rentrait plus dans les plans des Leafs. Il fut ainsi échangé aux Pittsburgh Penguins et devrait former avec Sydney Crosby le meilleur duo de la ligue.

Dans le reste de la ligue, on notera les arrivées de Brad Richards et Mike Green du coté de Détroit. Brandon Saad continuera son bonhomme de chemin à Columbus. Enfin nous pouvons mentionner une nouvelle fois le bon recrutement du côté de Dallas avec les acquisitions de Patrick Sharp, Johnny Oduya et du gardien Anti Niemi.

 

Bellemare, Roussel, Bozon : the French Connection

Bien qu’en petit nombre, les français sont toujours présents en NHL avec 2 joueurs qui devraient encore se démarquer.

Le premier est Antoine Roussel, le « chouchou » du Texas et des Dallas Stars. Réputé comme un joueur physique mais offensif, le français de 24 ans est devenu incontournable chez les Stars. Après une saison en dents de scie, Antoine Roussel espère revivre une saison dantesque à l’image de 2013/2014 où son équipe s’est qualifiée en séries éliminatoires. Avec l’attaque dont dispose Dallas cela ne devrait pas poser de problème.

L’autre français fait quant à lui le bonheur des Flyers de Philadelphie, Pierre-Edouard Bellemare s’est en effet bien installé dans une équipe en reconstruction. Arrivé sur le tard l’an passé à 29 ans après une longue carrière en élite suédoise, Pi-Ed Bellemare a réussi à faire son trou comme attaquant défensif  au sein des flyers toujours emmenés par le duo Giroux – Voracek.  Le français qui a ressigné pour 2 ans (contrat de 700 000 $ par an) devrait tenir le même rôle cette saison, vraisemblablement sur le 4ème trio.  Joueur très utile sur le repli défensif, Bellemare est devenu un spécialiste des phases d’infériorité numérique à 4 contre 5. Si les chances de faire les playoffs sont minces pour Philly, on verra surement Bellemare aux Championnats du monde en Russie, lui qui a grandement manqué à l’équipe de France la saison dernière à cause d’une blessure.

Enfin n’oublions pas Tim Bozon, le français qui rappelons le sort d’une grave épreuve après avoir combattu la méningite. Cette saison, il tentera de gagner la confiance du Canadien de Montréal. S’il ne devrait pas joueur dans la grande ligue, le français de 21 ans fera ses gammes en pro avec la réserve en AHL. Il jouera donc dans la province de Terre-Neuve, à St John’s plus précisément. Joueur lui aussi d’impact et gros travailleur, Bozon devra sortir du lot, s’il veut réaliser son rêve de jouer un jour en NHL. Un poste sur un quatrième ou troisième trio pourrait être à terme possible mais pas forcement à Montréal où l’effectif est bien garni.

 

Canadiens de Montréal : enfin la bonne ?

Eliminés en demi-finale  de conférence face à Tampa-Bay, les canadiens de Montréal repartent pour une nouvelle campagne avec toujours comme objectif d’aller chercher un titre qui leur échappe depuis 1993.  Avec Carey Price dans les cages et MVP de la dernière saison, le tricolore sera toujours bien armé. Renforcé en attaque avec les arrivées d’Alexander Semin et de Tomas Fleischmann, les habs compteront toujours sur Alex Galchenyuk et Max Pacioretty. En défense PK Subban sera la véritable tour de contrôle et toujours épaulé par Andrei Markov et maintenant Jeff Petry. Montréal devrait encore une fois être un favori à l’Est et espérons pour nos cousins québécois que 2016 soit la bonne.

MONTREAL, QC - APRIL 22: Max Pacioretty #67 of the Montreal Canadiens celebrates his last minute, game-winning goal against the Tampa Bay Lightning to clinch the series in Game Four of the First Round of the 2014 NHL Stanley Cup Playoffs at the Bell Centre on April 22, 2014 in Montreal, Quebec, Canada. (Photo by Andre Ringuette/Freestyle Photography/Getty Images)

La Sueur sera d’ailleurs à Montréal pour vivre le début à domicile du Canadien de Montréal. Un reportage vous sera proposé afin de découvrir la cité de la Sainte Flanelle, et son amour du hockey.

 By Pierrot le Fou

Photo By: goerie.com, Andre Ringuette/Freestyle Photography/Getty Images