Lors de la cérémonie en l’honneur de Tim Duncan pour le retrait de son maillot, Gregg Popovich a rendu un superbe hommage.

Pendant 19 ans, Tim Duncan a porté le maillot des Spurs et apporté 5 titres de champion à la franchise Texane. On peut ajouter à ces 5 titres, 3 trophées de MVP des Finales, 2 trophées de MVP, 15 sélections au All-Star Game, 10 fois All-NBA First Team, bref Tim Duncan était un géant.

Hier soir, devant ses plus fidèles coéquipiers de Bruce Bowen à Tony Parker, le plus grand ailier fort de l’histoire a eu droit à la cérémonie méritée de retrait de maillot. Il devient le 8e joueur à San Antonio à avoir droit à cet honneur. Il rejoint ainsi les légendes George Gervin (44), David Robinson (50), Sean Elliott (32), James Silas (13), Avery Johnson (6), Bruce Bowen (12) et Johnny Moore (00). Lors de la cérémonie, 5 personnes ont parlé : Tony Parker, Manu Ginobili, Dave Odom (coach de Wake Forest), Gregg Popovich et finalement Tim Duncan. Florilège.

On va commencer par le point culminant et le moment le plus fort de cette cérémonie : le discours de Popovich. Durant 9m15, l’éternel coach des Spurs a rendu hommage à un joueur qu’il aura côtoyé durant 19 saisons. Il terminera son intervention par « C’est le plus important commentaire que je peux faire à propos de Tim Duncan. Je peux dire en toute honnêteté à Monsieur et Madame Duncan, disparus, que l’homme ici présent et exactement le même que celui qui est arrivé (en 1997. »

Tony Parker ira également de son bel hommage : « Il y a les role-players, les stars, all-star, superstar et les superstars ++. Tim est une superstar ++, il est dans sa propre ligue. Il jouait tellement simplement ». La vanne de la soirée sera aussi pour notre frenchie : « Tu seras toujours un exemple à suivre, sauf pour les fringues ».

Durant son speech, Duncan remerciera sa famille, ses coachs, ses coéquipiers et sera plusieurs fois au bord des larmes. Son speech atteindre le point culminant lorsqu’il dira : « Merci Coach Pop d’avoir été plus qu’un coach, (il marque une pause) mais un père pour moi ». Même devant notre écran, l’émotion est très forte putain. Il finira sur une note plus drôle: « Je peux vous dire ça : j’ai gagné beaucoup de paris ce soir. Je n’ai pas porté de jeans, j’ai porté une veste et j’ai parlé pendant plus de 30 secondes. Merci San Antonio, merci. »

https://youtu.be/Y9bmeITda2o

 

Partager cet article

Tags NBA Spurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Les Spurs enchaînent deux saisons à 60 victoires pour la 1ere fois

    […] passé, les San Antonio Spurs avaient tout donné pour la dernière année du gigantesque Tim Duncan. Recrutements de David West, Boban Marjanović et de LaMarcus Aldridge ainsi que progression […]

    Répondre