Preview NHL 2016/2017 : Enfin la bonne pour les Montréal Canadiens ?

Preview de la saison 2016/2017 des Montréal Canadiens qui sans P.K Subban échangé contre Shea Weber espèrent rebondir.

Après une année de marde, Les Montréal Canadiens reviennent cette saison avec de grosses intentions, mais sans P.K Subban échangé cet été. Le club mythique de la NHL est toujours à la recherche d’un titre depuis 1993.

Sans Price, le CH n’est rien

Poste essentiel dans ce club, le gardien de but est sans arrêt scruté par les médias et les partisans. Blessé une grande partie de la saison, Carey Price avait énormément manqué à l’organisation du Canadien l’an dernier. Suite à son indisponibilité, la troupe de Michel Therrien avait sombré enchaînant les défaites. Très décevant pour une franchise qui visait au minimum une finale de Conférence.

Heureusement, Price s’est remis de sa blessure et est de retour pour cet exercice 2016/2017. Avec le Canada, lors de la Coupe du Monde, le numéro 31 a fini meilleur gardien du tournoi avec seulement 5 buts encaissés en 5 départs. Élu MVP NHL en 2014/2015, Carey Price est plus que jamais indispensable à Montréal.

Il sera secondé cette année par Al Montoya qui débarque en provenance des Florida Panthers. Expérimenté, cet américain de 31 ans fait parti des meilleurs back-up de la ligue.

Sea Weber plus fort que Subban ?

En juin dernier, la cité québécoise a vécu un véritable tremblement de terre avec l’une des transactions les plus importantes de l’histoire du Canadien. La superstar P.K Subban véritable icône du club a été échangé aux Nashville Predators en retour du défenseur d’expérience Shea Weber. Un trade principalement causé par l’attitude de Subban qui prenait trop de place dans le vestiaire et qui a connu une dernière saison en dents de scie. Pour rappel, il avait signé en 2014 un contrat de 8 ans qui lui rapporte 9 millions de $ par an.

Pour le remplacer, c’est le puissant défenseur canadien Shea Weber qui arrive. Un ajout de poids pour l’arrière-garde de Montréal qui fera énormément de bien. A 31 ans, Weber a clairement plus d’expérience que Subban et est sans doute l’un des joueurs de la NHL les plus complet à ce poste. Lors de la Coupe du Monde, il était avec la Team Canada le meilleur arrière (Subban n’était même pas sélectionné). Doté d’un tir dévastateur, il devrait apporter énormément au power-play (Subban tirait trop souvent à côté).

Une défensive qui sera également composée d’Andrei Markov, Jeff Petry, Alexei Emelin et Nathan Baulieu. La dernière place devrait revenir à Greg Pateryn, à moins que le rookie Mikhail Sergachyov arrive à percer.

Radulov l’élément manquant ?

L’autre arrivée qui a fait grand bruit durant l’intersaison aura été celle du Alexander Radulov. L’attaquant russe qui jouait l’an passé au CSKA Moscou (partenaire de ligne du français Stéphane Da Costa) revient donc en NHL après 8 saisons d’exil en KHL. Prodige du hockey, Radulov était cependant très difficile à gérer quand il évoluait à l’époque avec les Nashville Predators. Mais avec le temps, le futur numéro 47 s’est calmé et devrait grandement apporter au club de la Sainte-Flanelle. Lors des matchs amicaux, on a pu noter une grande complicité avec Alex Galchenyuk. Un duo qui pourrait faire mal cette saison.

Autre arrivée majeure en attaque, celle d’Andrew Shaw en provenance des Chicago Blackhawks. Vainqueur de 2 Coupes Stanley ses 4 dernières années avec la bande à Kane, Shaw est une véritable boule d’énérgie avec un style de jeu à la Antoine Roussel. L’an passé, Montréal manquait de hargne et de leadership. Ce problème devrait être comblé avec ce joueur qui a totalisé 34 points en 78 matchs avec les Hawks.

Lars Eller partit, l’offensive du CH comptera toujours sur Tomas Plekanec, Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher. Max Pacioretty devra montrer autre chose dans son costume de capitaine. Lui qui a été sévèrement pointé du doigt pour son manque de leadership. L’arrivée de Weber en assistant devrait alléger les épaules de l’américain.

Sinon, on surveillera de près Paul Byron, Daniel Carr et Artturi Lehkonen qui pourra bien être les surprises de la saison en attaque.

Suffisant pour réaliser quelque chose ?

Cette saison, Michel Therrien (qui est sur un siège éjectable) peut donc miser sur une équipe remaniée avec intelligence. De quoi largement, viser au minimum les play-offs et plus si affinités. Aller chercher un titre ne sera pas impossible, mais très compliqué, tant il y a de la concurrence à l’Est comme à l’Ouest.

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: SportsNet

Leave A Comment

Your email address will not be published.