Preview Rip Curl Pro Portugal : Gabriel Medina part en chasse

Nouvelle étape pour les surfeurs de la WSL avec le Rip Curl Pro Portugal sur le spot de Supertubos à Peniche. Preview d’une épreuve déterminante.

Après un Quiksilver Pro France qui aura envoyé niveau aerials avec au final une victoire surprise de Keanu Asing, pas le temps de souffler et direction le Portugal pour le Rip Curl Pro Portugal. Sur le fameux spot de Supertubos à Peniche, les surfeurs de la WSL abordent ce mardi l’avant dernière étape du World Tour 2016. Un contest qui vaut son pesant d’or dans la course au titre. Les deux prétendants John John Florence et Gabriel Medina devraient se livrer une bataille sans merci.

Le titre de champion du monde se jouera en partie au Portugal

Éliminé en demi-finale contre Keanu Asing à Hossegor, le leader au classement général, John John Florence a très peu de marge face à son rival Gabriel Medina. Deuxième à moins de 3 000 points de l’hawaïen, le surfeur brésilien a grappillé quelques moins lors du Quik Pro en parvenant jusqu’en finale. Pour ce  Meo Rip Curl Pro Portugal, Medina et Florence ne devront rien céder s’ils veulent soulever la coupe à Hawaï en décembre prochain. Une élimination avant les quarts pour l’un ou l’autre serait un sérieux échec. Joh, John pourrait d’ailleurs être sacré champion du monde s’il s’impose en finale et que Medina ne finisse pas dans le top 8.

Une course au titre qui devrait se faire sans Matt Wilkinson. Troisième avec 38 250 points, l’australien est largué par rapport à John John Florence et Gabriel Medina pour revenir dans le game. Il paye ses contre-performances depuis Teahupoo en enchaînant les défaites au round 3. Dommage, 2016 semblait être l’année ou jamais pour Wilko.

La lutte devrait aussi être acharnée pour le top 5 et le top 10 où plusieurs surfeurs du Tour ne sont qu’à quelques points d’écart. Pour les positions 3 et 5, ça se jouera entre Wilkinson mais également Jordy Smith (vainqueur aux USA), Kolohe Andino, Julian Wilson, Filipe Toledo et Kelly Slater. Ce dernier a pris très cher en France avec une élimination précoce dès le deuxième tour face au rookie italien Leonardo Fioravanti. L’américain de 44 ans se retrouve désormais à la 8e place au classement général.

Derrière, le français Michel Bourez est toujours en position pour jouer un Top 10. Bien que ce sera très compliqué pour le tahitien (actuellement 14e), cela reste mathématiquement jouable. De son côté, Jérémy Florès qui 34e (il recule de 3 rangs après le Quik Pro) va tenter de sauver sa saison avec pourquoi une grosse perf dans ses deux dernières étapes. Pour pouvoir espérer, rester dans l’élite l’an prochain, le réunionnais a besoin de points.

Supertubos : le beachbreak parfait qui devrait offrir du spectacle

Comme d’habitude, le Rip Curl Pro Portugal se tiendra à Peniche sur le spot de Supertubos. Un beachbreak qui ressemble grosso modo à celui d’Hossegor, de quoi avoir un show d’une grande qualité. Offrant des vagues puissantes, on devrait avoir comme son nom l’indique des tubes à gogo mais aussi des manœuvres aériennes.

Les Florence, Medina et Toledo (vainqueur l’an passé) devraient envoyer, surtout qu’on annonce une belle houle formée par l’ouragan Nicole pour cette semaine. Le Rip Curl Pro Portugal ne devrait pas trainer et se finira sans doute dès ce week-end. Ne soyez donc pas en retard.

Meo Rip Curl Pro Portugal – Programme des séries du premier tour:
Heat 1: Julian Wilson (AUS), Nat Young (USA), Kai Otton (AUS)
Heat 2: Kolohe Andino (USA), Keanu Asing (HAW), Alex Ribeiro (BRA)
Heat 3: Jordy Smith (ZAF), Kanoa Igarashi (USA), Jeremy Flores (FRA)
Heat 4: Matt Wilkinson (AUS) Miguel Pupo (BRA), Ryan Callinan (AUS)
Heat 5: Gabriel Medina (BRA), Conner Coffin (USA), Frederico Morais (PRT)
Heat 6: John John Florence (HAW), Jadson Andre (BRA), Miguel Blanco (PRT)
Heat 7: Filipe Toledo (BRA), Wiggolly Dantas (BRA), Adam Melling (AUS)
Heat 8: Kelly Slater (USA), Stuart Kennedy (AUS), Matt Banting (AUS)
Heat 9: Adrian Buchan (AUS), Josh Kerr (AUS), Alejo Muniz (BRA)
Heat 10: Adriano De Souza (BRA), Caio Ibelli (BRA), Jack Freestone (AUS)
Heat 11: Joel Parkinson (AUS), Michel Bourez (PYF), Davey Cathels (AUS)
Heat 12: Italo Ferreira (BRA), Sebastian Zietz (HAW), Dusty Payne (HAW)

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea

Leave A Comment

Your email address will not be published.