Robert Whittaker UFC

Robert Whittaker aura animé l’année 2017 et la terrible catégorie middleweight de l’UFC comme personne. Il est le Fighter of the Year !

Qui a battu Jacare Souza à l’UFC ? Yoel Romero et Robert Whittaker. Qui a battu Yoel Romero à l’UFC ? Robert Whittaker. Merci, bonsoir. En un an, l’Australien a réussi là où tout le monde avait échoué et/où personne ne voulait s’aventurer. Ainsi, il a osé affronter les deux monstres que sont Jacare et Romero. Deux forces de la nature, respectivement expertes en Jiu-Jitsu et en lutte. Personne et j’écris bien « Personne » dans le gratin de la catégorie ne voulait s’y coller. Pourtant, lui, l’ancien welterweight, n’a pas hésité. Et aujourd’hui, il porte la ceinture de champion middleweight. Son prochain combat est déjà programmé : Luke Rockhold, lors de l’UFC 221 à Perth. En cas de victoires, le run de « Bobby Knuckles » aura des allures de braconnage : Uriah Hall (décision), Natal (décision), Brunson (KO), Jacare (KO), Romero (décision) et Rockhold (?). Il pourrait bien décimer purement et simplement l’une des catégories les plus chargées de l’organisation.

Avec une recette impressionnante, basée sur le striking et une takedown defense à toute épreuve, il a mis au supplice les deux ténors mentionnés précédemment. Jacare, qui n’aurait de son propre aveu pas dû prendre le combat, s’est avéré trop lent et avait certainement la tête au title-shot. De son côté, Yoel Romero n’a pas réussi à terminer Whittaker en 3 rounds. En effet, le combat entre les deux permettait de désigner le champion intérimaire. Un fight en 5 rounds, les deux derniers étant les plus difficiles pour un Romero en mode montagne de muscles. Sur une jambe, l’Australien a résisté aux multiples tentatives de takedowns du Cubain…Tout en saisissant ses opportunités en striking. Après 5 rounds tendus, Whittaker pouvait lever les mains au ciel. Si sa blessure à la jambe subie lors du combat allait le tenir longtemps éloigné de la cage, il avait réussi son pari !

« Whittaker a battu tous les gars au top, c’est LE MEC »Luke Rockhold

Promu champion suite à l’abandon de la ceinture par Georges St-Pierre, Whittaker a donc réussi une année brillante. Passant de quasi-condamné à mort à terreur de l’Octagon. Aujourd’hui c’est simple, il devient presque impossible de l’imaginer perdre, tant ses deux derniers combats ont déjoué tous les pronostics. Surtout, au contraire d’un Oezdemir, ses victoires ont été acquises sur la durée : après 7 minutes 38 pour Jacare et 25 minutes pour Romero. À ce niveau là, la chance s’est tirée depuis bien longtemps… Rendez-vous à Perth pour une neuvième victoire de suite ?

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here