Avec The Last Dance, le public redécouvre tout le talent de Scottie Pippen, éternel lieutenant de luxe de Michael Jordan.

Avant d’être l’un des coachs les plus respectés de la ligue, Steve Kerr était un redoutable artilleur. Aux Chicago Bulls de 1993 à 1998, il était un élément important du collectif. Présent durant l’entièreté du deuxième three-peat, il a pu côtoyer de près Scottie Pippen. Alors que The Last Dance permet de rendre hommage à l’éternel lieutenant, le stratège ajoute son analyse :

« Scottie était un joueur de basket incroyable et je pense qu’il est encore sous-estimé. Je pense qu’il aurait été extrêmement bon dans le jeu moderne. Je veux dire, il aurait pu défendre les postes un à cinq à chaque match. Il n’y a pas un pivot dans la ligue qu’il n’aurait pu défendre aujourd’hui, ou même un meneur sur les pick and roll. »

« Scottie était un joueur de basket brillant ; et je pense que l’une des raisons pour lesquelles il était aimé non seulement par Michael, mais par nous tous, est parce qu’il était un complément parfait à Michael. »

« Michael était un dur. Il était le type qui venait à vous, et vous deviez être prêt chaque jour pour sa critique, pour sa force, pour son intimidation. Et Scott, c’est lui qui a tout équilibré. Tu sais, c’est le gars qui met son bras autour de toi et s’assure que tout va bien pour faire face aux difficultés que vous aviez à surmonter en faisant partie de cette équipe. Donc Scottie était aimé de tout le monde, y compris Michael, mais il était aussi un joueur de basket-ball phénoménal. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here