Sing Street va vous faire replongez dans la pop des 80’s

Réalisé par John Carney, Sing Street est un véritable petit bijou pop au coeur du Dublin des années 80’S. Un film à la bande son remarquable sur l’adolescence et son insouciance.

En cette fin d’année, la musique sera à l’honneur au cinéma. Avant la sortie de La La Land de Damien Chazelle qui devrait sans nul doute rafler la mise aux prochains Oscars, Sing Street débarque cette semaine dans nos salles. Un véritable petit bijou pop dans le Dublin des 80’S qui devrait faire retomber pas de monde dans l’adolescence.

The Cure et a-ha dans un même film

Réalisé par John Carney à qui on doit New York Melody avec Keira Knightley et Mark Ruffalo, mais surtout Once en 2006, oscar de la meilleure chanson, Sing Street perpétue le périple musical du réalisateur. Après un passage à New York, Carney retourne dans son Dublin natal et nous plonge au cœur des années 80, l’une des décennies les plus importantes pour la pop-rock britannique avec des groupes comme The Cure, Rolling Stones.

Mais l’Irlande à cette époque n’est pas tout rose. Touchés par la récession économique, les irlandais sont dans une situation des plus moroses et tous rêvent de quitter leur île pour rejoindre la voisine britannique (qui n’est pas au mieux non plus). Dans ce contexte, notre jeune Conor est contrait de changer de lycée, car ses parents n’ont plus d’argent pour payer l’établissement privé. Résultat, il se retrouve dans un endroit où les cancres sont de légion, mais où il va rencontrer l’amour de sa vie, Raphina qui traîne à la sortie. Pour tenter de conquérir son cœur, il va se mettre à la musique et former un groupe de rock afin de faire jouer la ravissante Lucy Boynton dans leur clip.

Le digne héritier de Billy Elliot

Sing Street est donc le feel-good movie britannique par excellence. Dans la lignée de The Full Monty et surtout Billy Elliot, la dernière création de John Carney est un pur régal pour les yeux comme les oreilles. Car Sing Street, c’est avant tout une des meilleures bandes-son qu’on a entendu cette année qui  réunit les plus grands tubes des 80’s  et qui rendra nostalgiques ceux qui ont grandi à cette époque. Mais le réalisateur irlandais ne s’arrête pas à cela avec un scénario et une mise en scène qui tient plus que la route. Il arrive en effet à filmer une génération qui vit et grandit dans son époque avec ses joies et ses peines. Sing Street est une ode à l’adolescence et à son insouciance.

Bien aidés par une histoire entraînante, les acteurs y sont remarquables. Cette bande d’ados souffre-douleur qui va devenir célèbre grâce à la musique nous a charmé. Pour sa première apparition à l’écran, le jeune Ferdia Walsh-Peelo est magnifique de même que Lucy Boynton qui devrait faire parler d’elle dans les années à venir. À noter également, la présence de Aidan Gillan (Petyr Baelish dans Game of Thrones) dans le rôle du père.

Au final, Sing Street est un bonbon réconfortant qu’on aime savourer avec passion. Plus qu’un film générationnel pour ceux qui ont grandi dans les 80’S, c’est une œuvre magistrale et parfaitement rythmée sur l’adolescence qui parlera et plaiera au plus grand nombre. L’une des meilleures comédies de cet automne.

Sing Street (Irl, 1H46)
Réalisé par John Carney
Avec Ferdia Walsh-Peelo, Lucy Boynton et Jack Reynor
En salles le 26 octobre.

 

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: Mars Distribution
3 Discussions on
“Sing Street va vous faire replongez dans la pop des 80’s”

Leave A Comment

Your email address will not be published.