En 1982, Michael Jordan s’offrait le Game-Winner pour le titre NCAA

En 1982, Michael Jordan, alors freshman, atteignait les Finales NCAA avec ses North Carolina Tar Heels contre les Georgetown Hoyas.

Après une dernière année lycéenne pleine de succès où il tourne en triple double (29.2 points, 11.6 rebonds, 10.1 passes), Michael Jordan débarque à North Carolina en 1981. Scruté de près par Duke, South Carolina, Syracuse, et Virginia, l’arrière préfère rester chez lui et rejoint donc les derniers finalistes NCAA.

Lors de son année freshman, il cartonne déjà avec 13.5 points (53.4%), 4.4 rebonds, 1.8 passe, 1.7 interception par match. Des statistiques qui lui permettent d’être élu Freshman de l’année en ACC. Dans une équipe où le jeu collectif était mis en avant et avec un James Worthy futur 1er choix de Draft en coéquipier, ces chiffres étaient tout à fait honorables.

Après avoir éliminé Houston, North Carolina affronte Georgetown d’un certain Patrick Ewing pour le titre NCAA 1982. Le futur pivot des Knicks apportera le tarif maison avec 23 points (10 sur 15 au tir), 11 rebonds, 4 blocs tandis que James Worthy fera honneur à son statut avec 28 points (13 sur 17), 4 rebonds, 3 blocs. Pourtant, dans l’ombre des deux stars universitaires, c’est bien Michael Jordan, 16 points (7 sur 13), 9 rebonds ce soir-là qui mettra le game-winner sur un jumper. La légende était en marche…

« C’est la naissance de Michael Jordan. Avant ça j’étais Mike. Puis d’un seul coup, je mets ce tir et je suis Michael. Pour moi, c’est le début de ma carrière. » – Michael Jordan au micro de Craig Sager

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
NBA, NFL, UFC & more !
Photo By: Ozy

Leave A Comment

Your email address will not be published.