Chronique – Bruno Mars et son merveilleux 24K Magic

Pour son grand retour, la superstar Bruno Mars signe un album aux sonorités retro et très efficace. 24K Magic est une réussite.

Après son énorme collaboration avec Mark Ronson pour Uptown Funk l’an passé, Bruno Mars allait être attendu. Pour rappel, Uptown Funk est la 13e chanson à être certifiée Diamiant dans l’histoire de la musique par la RIAA et elle a passé 14 semaines consécutives (!!!) en tête du Billboard Hot 100. L’homme derrière les immenses tubes Grenade, Gorilla, It Will Rain, Just the Way You Are, Treasure, When I Was Your Man revenait enfin en solo. Un premier album en forme de révélation en 2010 puis la confirmation Unorthodox Jukebox en 2012, l’incroyable marche en avant allait-elle se poursuivre ? Avec le panneau tube de l’année 2015 sur le front, Bruno Mars s’en sort avec brio.

Toujours sur le créneau retro-funk assumé jusqu’à la moelle, Bruno Mars nous propose un 24K Magic aussi concis que brillant. 9 morceaux pour 33 minutes qui vous transporteront dans les années 80-90 au gré des inspirations Rythm & Blues ou Funk. Forcément on regrettera le fait que l’album soit (beaucoup) trop court. Pour un retour en solo, on s’attendait forcément à quelque chose de plus conséquent.

Toutefois, sur les 9 morceaux, le potentiel tubesque de chacun est bien là. Mention spéciale aux 24K Magic, Versace on the Floor et Calling All My Lovelies. Sur Finesse, Bruno Mars nous fait une superbe réinterprétation du King of Pop. Off The Wall n’est d’ailleurs jamais très loin dans 24K Magic. Cela se fait au détriment des magnifiques au piano que l’artiste avait l’habitude de nous fournir lors de ses projets précédents, cette fois la danse est au cœur de l’album. De même, ne cherchez pas de l’originalité et encore moins un sens profond dans les paroles. Le groove sinon rien.

Entre album hommage aux très grands (MJ, Prince, Boyz II Men, Babyface, Marvin Gaye notamment) et réappropriation d’univers qui semblaient trop grands pour lui, Bruno Mars offre un superbe album pour cette fin d’année. 24K Magic est une réussite totale. À 31 ans, Mars n’a pas fini de faire danser la planète.

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: Bruno Mars
1 Discussion on “Chronique – Bruno Mars et son merveilleux 24K Magic”

Leave A Comment

Your email address will not be published.