L’Open d’Australie a commencé ce lundi. Pour vous préparer au tournoi du Grand-Chelem australien, La Sueur vous tient au courant de l’état de forme des favoris, outsiders et Français du tournoi. Au programme aujourd’hui : pourquoi les Français vont se faire démonter.

L’Australie pour nos meilleurs Français 

En étant tout à fait objectifs, si des Français peuvent faire un beau parcours sur cet Open d’Australie, ce sont Jo-Wilfried Tsonga et Lucas Pouille. Attention, par « beau parcours », on veut dire quarts de finale ou demies dans le meilleur des cas. Les Français ne sont pas suffisamment armés face au Big Three, ni face aux nouvelles stars du tennis mondial. Mais décortiquons tout de même leurs chances.

Jo-Wilfried Tsonga aura un test intéressant dès le second tour. Le vainqueur de la rencontre Tsitsipas/Shapovalov se retrouvera face à notre frenchie chevelu. Pour ceux qui ne le savent pas, les deux tennismen représentent la toute nouvelle génération du tennis. Si Shapovalov est un peu plus connu aux yeux du grand public après son magnifique parcours à Montreal, demandez des nouvelles de Tsitsipas à Richard Gasquet, il saura quoi vous dire… Si Tsonga arrive à passer le second tour, il risque de croiser la route de Nick Kyrgios, chez lui. Bon… Comment vous dire ? Affirmer que ça va être compliqué serait un euphémisme. Imaginons qu’il passe : boum, Dimitrov. Vous l’aurez compris, si Tsonga arrive en quart de finale, ça sera déjà un exploit. Mais le français n’a pas à se sentir complexé face à ces adversaires, il a même des raisons d’y croire. Jo-Wilfried commence toujours bien ces débuts de saison, et il a déjà été en finale en Australie.

Parcours supposé pour arriver en quarts : Qualifié (1er tour) – Shapovalov (2nd tour) – Kyrgios (3ème tour) – Dimitrov (Huitièmes).
Probabilité d’y arriver : 3/10

De son côté, Lucas Pouille a un tableau plus tranquille. Un qualifié au premier tour, Basilashvili au second. On a connu pire. Le problème, c’est qu’en quatre Australian Open, Pouille n’a jamais franchi le premier tour. JA-MAIS, même face à Alexander Bublik l’année dernière. Cela s’est confirmé cette année encore.

L’Australie pour les Français en forme 

On vous en avait parlé la semaine dernière, Gilles Simon et Gaël Monfils se sont imposés dès leurs premiers tournois. Improbable résultat puisque Simon revenait d’une saison 2017 dégueulasse et Monfils d’une absence de quatre mois. Benoit Paire n’a pas gagné de tournoi, mais il est allé deux fois en demies (à Pune et Sydney). Voilà trois Français qu’il faudra surveiller.

Gilles Simon est la bonne surprise de ce début de saison. Une victoire à Pune, en battant deux top 20 et un top 10, c’est beau. Mais ça ne veut rien dire : il a perdu dès le premier tour à Sydney face à Donaldson quelques jours plus tard. On ne peut s’attendre à un autre exploit lors de l’Australian Open, mais le français possède un bon tableau. Copil (0-1) au premier tour puis Carreno Busta (2-2), 10ème mondial qui n’a pas gagné depuis fin octobre sur le circuit ATP. Si Gilles Simon manœuvre bien, il peut rapidement se retrouver au 3ème tour, comme l’année dernière ! Ensuite, il faudra faire face à Gilles Muller (2-2), pas dans la plus grande forme de sa vie. Donc si on se met à rêver, Gilles Simon pourrait faire un très beau tableau ! Surtout qu’après, au programme, c’est Marin Cilic (6-1 !) ! Le même Marin Cilic que Gilles Simon a renversé en demi-finale de Pune il y a une semaine. Donc si on se met à rêver très très fort : Gilles Simon peut aller jusqu’en quarts ! Mais le problème des rêves, c’est qu’ils deviennent rarement réalité…

Parcours supposé pour arriver en quarts : Copil (1er tour) – Carreno Busta (2nd tour) – Muller (3ème tour) – Cilic (Huitièmes)
Probabilité d’y arriver : 4/10

Gaël Monfils restera toujours Gaël Monfils. Un talent pur capable de tout, sauf de renverser les meilleurs joueurs du monde. Donc pour aller loin dans un tournoi du grand-chelem deux semaines après un retour de blessure, il faudra oublier. Et ce n’est pas le pire : Monfils affrontera probablement Novak Djokovic (1-14) dès le second tour. Puisqu’on a que très peu de garanties sur le niveau de jeu et le physique de Djokovic, imaginons qu’il passe. Allez, faites un petit effort. En huitièmes de finale, ça sera probablement Alexander Zverev (3-0). Bon, OK, c’est mort.

Parcours supposé pour arriver en quarts : Qualifié (1er tour) – Djokovic (2nd tour) – Ramos-Vinolas (3ème tour) – A. Zverev (Huitièmes).
Probabilité d’y arriver : 1/10

Benoit Paire n’a rien gagné en ce début d’année, mais il s’est bien démerdé. Sauf que sur ce tournoi du Grand-Chelem, c’est mort. Allez, on fait vite : Berdych, Del Potro et Goffin à partir du second tour. Bisous.

Parcours supposé pour arriver en quarts : Garcia-Lopez (1er tour) – Berdych (2nd tour) – Del Potro (3ème tour) – Goffin (Huitièmes)
Probabilité d’y arriver : 0/10

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Lucas Pouille - un échec à l'Open d'Australie, encore

    […] vous avait dit que les Français allaient vite passer à la trappe en très peu de temps, mais on ne pensait pas que ça allait être aussi rapide pour certains. […]

    Répondre