Preview NBA 2016/2017 – Los Angeles Clippers, Chris Paul le maudit

Playoffs 2016, les Clippers terminent une nouvelle saison bien tristement en se faisant éliminer dès le premier tour. En 2016/2017, les plus gros losers de la ligue vont essayer de changer leur sale réputation.

2015-2016, les Clippers font une saison régulière solide avec une bonne quatrième place compte tenu du bordel ambiant. En effet, notre cher Blake Griffin se sera brisé la main en frappant un membre du staff et aura manqué 45 matchs lors de la saison régulière. Malgré cela et pour la 5e saison d’affilée LA terminait l’année avec plus de 60% de victoires. Au premier tour des playoffs, ils se retrouvent ainsi face aux Portland Trailblazers et pour la première fois depuis 2013, les Clippers se feront sortir à ce stade de la compétition. Chris Paul et Blake Griffin se blesseront coup sur coup pour le plus grand bonheur des Blazers. Les mecs sont maudits, tout simplement.

Arrivées: Raymond Felton (Dallas Mavericks), Marreese Speights (Golden State Warriors), Brandon Bass (Los Angeles Lakers), Brice Johnson (draft).

Départs: Jeff Green (Orlando Magic), Cole Aldrich (Minnesota Timberwolves), CJ Wilcox (Orlando Magic), Pablo Prigioni (Houston Rockets), Devyn Marble (Aris Thessaloniki), Brendan Dawson (Orlando Magic).

Effectif et 5 majeur :

  • Luc Richard Mbah a Moute, Wesley Johnson, Paul Pierce SF
  • Blake Griffin, Brandon Bass, Brice Johnson PF
  • DeAndre Jordan, Mareese Speights, Diamond Stone C
  • Chris Paul, Austin Rivers, Raymond Felton PG
  • JJ Redick, Jamal Crawford, Alan Anderson SG

Au pire : Chris Paul n’arrive pas à vaincre la malédiction, Pierce n’est plus que l’ombre de lui-même et les Clippers restent finalement les Clippers.
Au mieux : Les Clippers jouent au niveau qui devrait être le leur et franchissent enfin le stade des Demi-Finales de Conférence.

Bilan : Chris Paul peut-il vaincre la malédiction ?

Depuis 2000, seules deux équipes de Conférence Ouest n’ont pas atteint les Finales de Conf : New Orleans et les Clippers. Le point commun entre ces deux équipes ? Leur meneur était Chris Paul. Co-capitaine de LA avec Blake Griffin, le génial meneur va à tout prix devoir se bouger pour enfin atteindre le troisième tour à 31 ans. Alors qu’il sort de sa meilleure saison statistique depuis quatre ans (19.5 points, 10 passes, 4.2 rebonds, 2.1 interceptions), il va encore devoir élever son niveau de jeu.

En effet, une nouvelle désillusion sonnerait très certainement du Big 3 qu’il forme avec DeAndre et Blake Griffin. L’été prochain, CP3 et Griffin seront unrestricted free-agents et en cas de sale saison, les All-Stars pourraient changer d’air. Griffin aura 28 piges et Paul 32, la pression de finir sans bague sera encore plus forte. Doc Rivers pourrait aussi bien être sur la sellette. Très bon coach au Magic puis au Celtics, la double casquette coach/GM ne plus convient pas trop chez les Clippers. Le Big Three était là avant son arrivée et l’équipe n’a pas vraiment progressé depuis 2013. Ses seules réussites auront été de conserver les joueurs importants et de faire venir JJ Redick, élément majeur de l’équipe.

Pour terminer sur Blake Griffin, juste avant sa saison 2015/2016 ultra bordélique, Quake restait sur la meilleure campagne de sa carrière. Toujours plus complet, il avait sorti un bon gros : 21.9 points, 7.6 rebonds et 5.3 passes en saison régulière. Surtout, c’est en playoffs que le All-Star avait ébloui avec 25.5 points, 12.7 rebonds et 6.1 passes. Enfin en bonne santé, c’est ce Blake Griffin que l’on voudra voir. Avec un Austin Rivers enfin au diapason et un Jamal Crawford fraîchement re-signé et un Paul Pierce qui disputera son ultime saison, la second unit pourrait faire très mal !

Grosso-modo, les Clippers repartent donc avec la même équipe que l’an passé, avec toujours un peu plus de pression. Les 60% sont garantis et cette fois CP3 et Griffin sont en pleine forme. Enfin la bonne ?

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: NBA
1 Discussion on “Preview NBA 2016/2017 – Los Angeles Clippers, Chris Paul le maudit”

Leave A Comment

Your email address will not be published.