Larry Bird vs Magic Johnson – la rivalité éternelle

Depuis 1979, la rivalité entre Larry Bird et Magic Johnson n’a jamais cessé. Avec l’arrivée d’Earvin aux Lakers, elle reprend de plus belle.

Finales NCAA 1979, Indiana State de Larry Bird affronte Michigan State d’Earvin Johnson. Invaincu pendant toute la saison et classé N°1, Indiana perdra 75-64 contre Michigan. Johnson sera élu MOP du Final Four. À ce jour, ce match reste le plus suivi de l’histoire du basketball universitaire. Quelques mois plus tard, Magic était recruté avec le premier choix de la Draft 1979 aux Lakers. Larry Bird, qui avait été sélectionné par les Celtics en 1978 (6e position), faisait lui aussi le grand saut. Cette rivalité entamée lors de la Finale NCAA allait changer la NBA à jamais.

L’impact des deux rookies sur leurs franchises est immédiat. Ainsi, les Celtics passent de 10e à l’Est (29-53) à premiers (61-21) tandis que les Lakers passent de 5e à l’Ouest (47-35) à premiers (60-22). Comme vous pouvez l’imaginer, les saisons rookies des deux rivaux sont magnifiques. Magic Johnson boucle sa saison avec 18 points (53%), 7.7 rebonds, 7.3 passes et 2.4 passes. C’est cependant Larry Legend qui sera élu Rookie de l’année avec 21.3 points (47.4%), 10.4 rebonds et 4.5 passes. En fin de saison, c’est Magic qui aura le dernier mot. Premiers de Conférence Est, les Celtics finiront par tomber en finale de Conf’ contre les Sixers de Julius Erving. En finales NBA et après un match 6 de légende, Magic Johnson sera champion NBA dès sa première saison. Il réussira l’exploit d’être également MVP des Finales.

La saison suivante, ce sont les Boston Celtics qui finiront champions NBA. En finale, la Green Army s’imposera 4-2 face aux Rockets qui avait éliminé les Lakers au premier tour. Larry Bird remportait ainsi son premier titre et son premier trophée de MVP des Finales, un an après son rival.

En 1982, ce sera de nouveau au tour des Lakers d’être champions. Ils gagneront 4-2 contre les Sixers de Julius Erving (qui avait éliminé les Celtics en 7 manches en Finales de Conférence). Magic Johnson faisait son deuxième doublé Titre NBA + MVP des Finales. En 1983, les Lakers arrivent encore en finales et se feront sweeper par les Sixers d’un duo Moses Malone-Julius Erving en mission.

Il faudra donc attendre 1984, cinq ans après l’arrivée des 2 phénomènes en NBA pour avoir le premier choc Los Angeles Lakers vs. Boston Celtics. MVP de la saison régulière pour la première fois, Larry Bird est au sommet de son art. Au bout du Suspense, les verts s’imposeront lors d’un Game 7 joué sous 33°c au Boston Garden. MVP, MVP des Finales et Champion NBA, Larry Bird aura tout raflé cette saison-là.

Pas démoralisé pour autant, Magic Johnson reviendra en 1985 pour retrouver les Celtics en Finales. Toujours MVP de saison régulière, Larry Bird tombera sur un Big Three Magic-Kareem-Worthy au sommet. Les Lakers seront sacrés après l’avoir emporté 4-2 et Abdul-Jabbar sera MVP des Finales à 38 ans !

En 1986, les Boston Celtics s’imposeront en Finales NBA contre les Houston Rockets. Des Texans qui avait battu les Lakers, premiers à l’Ouest en Finale de Conférence. Pour son dernier titre de champion à 30 ans, Larry Bird réalisera un dernier triplé MVP, MVP des Finales et Champion NBA.

En 1987, la troisième et dernière Finale entre Magic et Bird aura lieu. Porté par un Earvin au sommet et MVP de saison régulière, les Lakers l’emporteront 4-2. Avec des moyennes de 26.2 points, 8 rebonds, 13 passes et 2.3 interceptions, le meneur sera élu MVP des Finales. Il faudra attendre 2008 pour avoir une nouvelle finale Celtics vs. Lakers.

En 1988, les Lakers réussiront le seul back-to-back de l’ère Magic en l’emportant face aux Bad Boys de Detroit. En 1989, LA tentera un dernier run, mais sera balayé par les Pistons, 4-0 en finales NBA. Avec la retraite de Kareem Abdul-Jabbar dans la foulée, rien ne sera plus pareil.

Il y aura bien le run de 1991, mais face au duo Pippen-Jordan en mission, Magic ne pourra rien.  Avant la saison 1991-1992, le génial meneur des Lakers annoncera sa retraite avec effet immédiat pour cause de séropositivé. Larry Bird suivra un an plus tard, à 35 ans et plombé par des problèmes de dos, l’ailier ne pouvait plus porté sa franchise. Les deux légendes se retrouveront ensemble pour marcher sur le monde lors des Jeux Olympiques 1992. Sans occuper des rôles majeurs dans la quête de la médaille d’or, ils seront tous deux nommés co-capitaines de l’équipe mythique.

Tout au long de leur carrière de joueurs, les deux phénomènes auront déchaîné les passions. Les trois points assassins d’un côté, le showtime de l’autre, il fallait bien choisir. Une rivalité exacerbée sur le terrain avec une amitié sincère en dehors. Dans leur sillage, toute la NBA aura profité du retour au premier plan des Celtics et des Lakers. Ainsi, durant 10 finales NBA de suite, soit Magic, soit Bird, soit les deux auront été présents pour tenter de remporter le trophée Larry O’Brien. À la manière de la rivalité Federer-Nadal, celle-ci aura servi les deux joueurs pour les pousser dans leurs derniers retranchements. Pas de Magic sans Bird et vice versa. N’importe quel amateur de basketball des années 80 avait forcément ce duel en tête.

Aujourd’hui, les deux joueurs se retrouvent dans des rôles similaires en NBA. Larry Bird étant Président des Pacers et Magic étant President des Opérations Basketball des Lakers. Ça ne s’arrêtera jamais.

Photo By: HBO
1 Discussion on “Larry Bird vs Magic Johnson – la rivalité éternelle”

Leave A Comment

Your email address will not be published.