La saison NBA 2017-2018 en 21 folles histoires

Depuis la fin des Finales et le sweep des Warriors face aux Cavaliers, la saison est officiellement terminée. Retour en arrière.

Gordon Hayward se disloque la cheville 6 minutes après le début de la saison

Alors que tous les fans de NBA attendaient le retour de la saison avec tellement d’impatience, et que les fans des Celtics n’avaient pas été aussi enthousiastes depuis bien longtemps, la saison de celui qui allait être le deuxième meilleur joueur de la franchise a tourné au cauchemar après seulement 6 minutes.

À la réception d’un saut pour aller chercher un alley-oop de Kyrie Irving, Hayward s’est disloqué la cheville en se fracturant le tibia dans le même temps à la retombée de ce saut. En a suivi une longue rééducation pour l’ancien Jazz qui a pu bénéficier du soutien unanime de toute la NBA, et qui pourrait revenir pour le début de la saison prochaine.

Bobby Portis pète la mâchoire de Nikola Mirotic à l’entraînement des Bulls

Le début de la saison de la NBA avait été également marqué par un événement extrasportif. Pendant un entraînement anodin des Chicago Bulls, Nikola Mirotic avait provoqué Bobby Portis avant que celui-ci s’énerve, et laisse l’hispano-monténégrin KO lui fracturant la mâchoire au passage. À l’occasion d’une bonne prestation des deux hommes quelques semaines plus tard, NBC Sports n’avait pas manqué l’occasion de les féliciter avec un troll magnifique.

Portis sera finalement un des éléments les plus importants du « tank » des Bulls, finissant la saison 13e à l’Est, alors que Mirotic sera lui tradé aux Pelicans, apportant son aide à la fin de saison régulière exceptionnelle de la franchise d’Anthony Davis.

« I don’t wanna be here »

Ce tweet, signé du téléphone d’Eric Bledsoe après une défaite écrasante des Suns face aux Clippers (130-88), faisait état de son sentiment général par rapport au début de saison catastrophique des Phoenix Suns.

Après avoir été transféré aux Milwaukee Bucks un mois plus tard, Bledsoe se défendra du lien entre son tweet et la situation des Suns, expliquant à ses coéquipiers que le tweet était en rapport avec un salon de coiffure. Mouais.

Kyrie Irving pense qu’il joue sur un parquet des années 60

À l’occasion du cinquantième anniversaire des Bucks, la franchise emmenée par Giannis Antetokounmpo avait décidé de délocaliser un match contre les Celtics dans leur ancienne salle, la UW-Milwaukee Panther Arena, également connue sous le nom de Mecca Arena. Pensant jouer sur le parquet de l’époque, Kyrie avait déclaré à la presse être inquiet pour ses genoux.

Michael Beasley score 32 points contre les Celtics, et le Madison Square Garden chante « MVP »

Le mois de décembre fut de très loin le meilleur mois de la saison de Michael Beasley. Déjà impressionnant lors de la victoire des Knicks contre les Thunder pour le retour de Melo au Garden, il a atteint l’apogée de sa saison le 21 décembre en scorant 32 points en sortie de banc contre les Celtics d’Irving quand Porzingis ratait tous ses tirs et totalisait un seul petit point.

Il n’en fallait pas plus pour que les fans des Knicks fassent de Beasley leur nouveau « franchise player » en accompagnant ce nouveau statut de « MVP chants » à la gloire de leur star fantasque. Beasley n’aura finalement pas pu concurrencer Davis, LeBron, Harden ou bien Westbrook dans la course, lui qui avait déjà été MVP en 2016… de la ligue chinoise.

Kentavious Caldwell-Pope passe 25 jours entre le Staples Center et la prison

Pendant une période de 25 jours, le joueur des Los Angeles Lakers Kentavious Caldwell-Pope a pu jouer pour son équipe sans être autorisé pour autant à quitter l’État de Californie.

Il avait plaidé coupable à une violation de sa probation après avoir été arrêté en mars 2017 pour excès de vitesse et une suspicion de conduite en état d’ivresse. L’ancien joueur avait bénéficié d’un programme organisé par sa prison dans lequel il pourrait s’entraîner et jouer avec les Lakers, en échange d’un port de bracelet électronique, d’une impossibilité de quitter la Californie pendant cette période, et de se soumettre à plusieurs tests d’alcoolémie à son retour en prison.

Le #1 pick aurait oublié comment shooter

La folle rumeur avait pris de l’ampleur peu de temps après la blessure du rookie des Sixers, et la publication de plusieurs vidéos montrant la routine de Fultz ayant notablement changé. Le cas de Markelle Fultz devient alors un fantasme alimenté d’octobre à mars 2018, durée de son absence, à travers ces fameuses vidéos montrant un shoot changé et une efficacité bien moindre que ce qu’il avait pu connaître à l’Université de Washington. Fultz avait finalement fait taire une grande partie de ces critiques le 12 avril 2018, en devenant le plus jeune joueur NBA à enregistrer un triple-double.

Le basketball synchronisé… tellement bon

Si les Suns ont réussi avec brio leur mission « tank » achevée avec un bilan de 21 victoires pour 61 défaites, ils nous ont également offert le mouvement le plus étrangement satisfaisant de la saison. En a suivi une longue série largement orchestrée par l’excellent World_Wide_Wob sur Twitter, et regroupée dans une vidéo best-of sur YouTube.

Fergie massacre l’hymne américain au All-Star Game de Los Angeles

Los Angeles, février, toutes les superstars de la NBA, et les stars de la Pop Culture américaine qui ont l’avantage de ne pas se taper un bon vieux Schwartzman – Anderson à Roland Garros pour se faire voir dans un événement sportif.

À quelques minutes du coup d’envoi, l’ancienne chanteuse des Black Eyed Peas Fergie prend le micro pour chanter un Star Spangled Banner… expérimental, qui laissera perplexe la plupart des joueurs All-Star présent sur le court. On vous laisse juger.

Le cas Kawhi Leonard

En janvier, Kawhi était revenu d’une blessure aux quadriceps pour seulement 9 matchs, avant de repartir en rééducation. Les rumeurs comme quoi Kawhi reviendrait avant les playoffs ont commencé à faire leur chemin, puis Kawhi a été déclaré « apte » par les Spurs, puis Popovich a déclaré qu’il serait surpris si Leonard retournait sur le terrain, puis Kawhi n’est pas revenu.

Il y a ensuite eu des rumeurs de malaise avec ses coéquipiers, qui l’aurait supplié de revenir, avant que Tony Parker compare sa blessure à celle de Kawhi, déclarant que la sienne était « 100 fois pire ». Kawhi est ensuite allé se soigner à New York, alimentant de nouvelles rumeurs faisant état d’un désir de Kawhi d’être tradé dans une ville avec un grand marché comme LA ou NYC.

Pour l’instant Kawhi Leonard est un joueur des Spurs, le sera-t-il l’an prochain ? Avec LeBron ? Cette intersaison va être sympa !

Tous les trades autour de la Trade deadline

Les Clippers qui envoient Blake Griffin à Detroit après lui avoir promis qu’il serait « un Clipper pour la vie ». Les Cavs qui changent la moitié de leur effectif, envoyant notamment Isaiah Thomas à Los Angeles pour Jordan « j’ai du mal en playoffs » Clarkson et Larry Nance Jr. Dwyane Wade est tradé (choisi de retourner) à Miami. Le mouvement #FreeJahlil soutenu par de nombreuses personnalités de la NBA a finalement vu débarquer Okafor à Brooklyn, et pourrait le voir repartir alors qu’il n’a pas convaincu et qu’il est Free Agent sans restriction cet été.

Kobe Bryant remporte un Oscar

Pour le film animé baptisé « Dear Basketball », dans lequel il est le personnage principal, Kobe a remporté l’Oscar du meilleur film animé. Le film avait été directement inspiré d’un poème que Kobe avait écrit après avoir pris sa retraite sportive.

Dear Basketball a été réalisé par Glen Keane, connu pour avoir notamment animé les personnages de Aladin, La Petite Sirène, ou encore Pocahontas et mis en musique par le légendaire John Williams, compositeur de Star Wars, d’Harry Potter, de E.T. ou encore de La Liste de Schindler. Quelle vie.

Ben Simmons et Karl-Anthony Towns trollent les Hawks sur PUBG, et KAT les humilie avec un career-high à 56 points

Si la mode mondiale a vu de très nombreux sportifs s’initier à Fortnite, Ben Simmons alias « SimmoTheSavage » et la star des Wolves Karl-Anthony Towns, eux préfèrent le jeu PlayerUnknown’s Battleground, plus connu sous son diminutif de PUBG. Pendant un stream diffusé sur la chaine Twitch de Ben Simmons, demandait à KAT de rester avec lui pour une ou deux parties de plus :

« KAT : – Je vois que t’es un maître sur PUBG, je vais te laisser.
Simmons : – Reste mec ! Joues-en une. T’as du temps, tu joues qui demain ?
KAT : – Les Hawks.
Simmons : Alors t’as tout le temps ! »

Le lendemain, les Hawks espéraient via leur compte Twitter que KAT ait un peu de temps pour eux. 56 points, 15 rebonds, record de points en un match dans l’histoire de la franchise, la partie de PUBG n’a pas trop entamé Karl-Anthony Towns.

Les Lakers font jouer un rookie de 32 ans

La NBA réserve souvent des belles histoires et des merveilleuses surprises, et l’histoire de Andre Ingram, 32 ans, joueur des South Bay Lakers en est une. Non-drafté en 2007, Ingram a construit sa carrière de basketball en intégrant la même année les Utah Flash, désormais appelée Delaware Blue Coats, qui était à l’époque l’équipe de développement des Utah Jazz. Mis à part une parenthèse compliquée en Australie, Ingram a effectué l’ensemble de sa carrière dans la ligue de développement de la NBA.

Le 9 avril 2018, Andre Ingram signe un contrat avec les Los Angeles Lakers pour les deux derniers matchs de la saison. Il devient le plus vieux rookie en NBA depuis 1964 et pour ses débuts, il enregistre 19 points contre les Rockets, plus grand total de points pour les débuts d’un rookie depuis Nick Van Exel en 1993 (23pts). Sur trois jour, Ingram aura gagné 13 824$ alors qu’il en avait cumulé 19 000$ sur toute la saison de G-League.

L’inattendue bromance entre Terry Rozier et Drew Bledsoe

Après la victoire des Celtics contre les Bucks lors du Game 1 du premier tour des playoffs à l’Est, Terry Rozier, interrogé à propos d’Eric Bledsoe, il avait maladroitement appelé le meneur des Bucks « Drew Bledsoe », pensant à ce moment à l’ancien quarterback des Patriots, bien connu des fans de sport de Boston. Bledsoe, Eric, passablement vexé, avait répondu à propos de Rozier « qu’il ne savait pas qui était ce putain de joueur ».

Cet ainsi que la bromance a commencé. D’abord, le TD Garden a chanté « Who is Bledsoe ? » à chaque fois que l’ancien joueur des Suns était en possession du ballon. Puis Drew a ensuite enregistré une vidéo diffusée dans le TD Garden encourageant les Celtics avant leur match.

Insolent après avoir éliminé les Bucks, Terry Rozier s’était pointé avec un maillot du désormais quarterback retraité avant le Game 1 contre les Sixers alors que de son côté, Drew Bledsoe avait pris le soin d’acheter un t-shirt du « Scary Terry ».

À défaut de créer des opportunités pour ses coéquipiers, Eric Bledsoe aura créé une véritable bromance en Rozier et Drew Bledsoe, qui iront très certainement boire un verre de vin ensemble dans l’un des vignobles de la légende des Patriots.

Les Sixers balancent les confettis pour célébrer un match qu’ils auront finalement perdu

La série entre les Sixers d’Embiid et les Celtics de Tatum était assez divertissante. Menés 2-0 par Boston, les Sixers jouaient gros à la maison dans le Game 3 pour revenir au contact. À deux points des Celtics avec quelques secondes à jouer, Marco Belinelli rentrait un tir au buzzer qui déclenchait l’euphorie des fans de Philly et les fameux confettis. Seul problème, le tir était à l’intérieur du cercle. Les Celtics finiront par s’imposer en prolongations grâce notamment à un excellent Al Horford.

Pour l’histoire, le gars qui a foiré cette histoire de confettis portait un t-shirt : « Breaking News. Je m’en fous. » Légende.

#NBATwitter et l’importance des burner accounts

Le monde fabuleux du hashtag #NBATwitter est également un monde très dangereux. La première victime de ce monde impitoyable fut le tout récent double MVP des Finals Kevin Durant (@KDTrey5), pris en flagrant délit en train de critiquer son ancienne équipe, les Oklahoma City Thunder.

Après avoir organisé un Q&A avec ses followers, KD avait répondu à certaines de ces questions, informant ses fans « qu’il n’aimait ni jouer pour cette organisation, ni jouer pour Billy Donovan », ajoutant que l’effectif n’était pas si bon mis à part « lui et Russ », et qu’il était impossible de gagner un championnat avec « ces chats ».

La sincérité des propos et l’emploi de la troisième personne du singulier avaient démontré que KD utilisait des comptes secrets pour répondre directement aux critiques à son égard. Son oubli de changer de compte avait également fourni une quantité de memes colossale pour le fameux #NBATwitter.

La deuxième victime de Twitter n’aura pas survécu aux révélations à son sujet. Alerté par un utilisateur anonyme, Ben Detrick et plusieurs journalistes du Ringer ont enquêté sur le General Manager des Sixers, Bryan Colangelo qui opérerait plusieurs comptes Twitter pour critiquer les joueurs de Philly et révéler des informations sensibles. Les révélations du Ringer à amener la femme de Colangelo aux aveux, déclarant qu’elle était la propriétaire de ces comptes « secrets », poussant ensuite Bryan Colangelo à démissioner.

Donovan Mitchell explique à Ben Simmons la définition d’un rookie

Cette année, les dieux du basketball nous ont offert une classe de draft tout juste exceptionnelle. Si Markelle Fultz n’a pas encore eu l’occasion de prouver ce dont il était capable, des surprises ont rendu la saison excitante comme Kyle Kuzma, OG Anunoby ou encore Jarrett Allen, en addition aux attentes dépassées par la plupart des rookies et les bonnes saisons des Dennis Smith Jr., Lonzo Ball, Lauri Markkanen et autres De’Aaron Fox.

À cette classe se sont ajoutés trois rookies exceptionnels : la « pas si rookie que ça » Ben Simmons, le #3 Pick Jayson Tatum et la surprise de l’année Donovan Mitchell. Avant que Tatum se révèle être un joueur extraordinaire en playoff, la saison régulière avait été dominée par Ben Simmons et Donovan Mitchell, poussant les deux jeunes à une concurrence indirecte.

Alors que Ben Simmons est certainement le favori pour le trophée de « Rookie of the Year », Donovan Mitchell arrivait à un match avec un sweat rappelant qu’un rookie était « un athlète qui jouait sa première saison en tant que membre d’une équipe professionnelle », ce à quoi Ben Simmons avait répondu : « Si son argument est que je ne suis pas un rookie et si c’est son seul argument; alors je n’ai pas trop de soucis à me faire ».

LeBronto Toronto NBA

Toronto est rebaptisé LeBronto

Les Toronto Raptors sont en effet la meilleure équipe de la Conférence Est, et ils sont aussi nuls en playoffs. Après déjà avoir subi la domination de LeBron James l’année dernière, les Raptors se sont fait martyrisés par LeBron est un game-winning shot sur la planche dans le game 3 aussi insolent qu’ahurissant.

Cette série a également marqué l’affrontement entre le rappeur dans la tourmente Drake et le spectateur le mieux placé des Cavs, également cheerleader (cc Draymond) Kendrick Perkins.

Les Raptors félicitent « leur coach », qu’ils viennent de virer

Après le sweep dévastateur des Cavs et de leur bourreau LeBron, les Raptors avaient pris la décision de se séparer leur head coach Dwane Casey. Quelques jours plus tard, Casey était nominé pour le trophée de « Coach de l’année » aux côtés de Quin Snyder et de Brad Stevens, l’occasion pour les Raptors de tweeter un « Congrats Coach! » à l’attention du coach qui n’est du coup plus le leur. Cocasse.

JR Smith, pour l’ensemble de son œuvre

Au début du mois de mars, à quelques heures d’affronter Philadelphie, ESPN annonçait la suspension de Smith pour un match, après que celui-ci, visiblement énervé, ait jeté de la soupe sur l’un des assistant coachs des Cavs, Damon Jones.

Quelques mois plus tard, JR Smith est devenu l’espace de quelques jours le héros des réseaux sociaux, après qu’il ait oublié le score DES FINALES NBA ! Alors que le score était de 106-107 pour les Warriors avant les deux lancers-francs de George Hill, l’ancien Pacer égalisait à 107-107. Persuadé d’être alors en-tête, Smith prenait un rebond offensif tellement précieux, qu’il gâchait ensuite en dribblant vers le milieu de terrain. Finalement sweepés, les Cavs n’auront jamais fait le poids contre ces Warriors depuis cet acte manqué.

Photo By: Montage La Sueur

Leave A Comment

Your email address will not be published.