Preview saison NHL 2016-2017 : la chasse aux Penguins est ouverte à l’Est

Preview de la saison NHL et on démarre avec la Conférence Est avec les Pittsburgh Penguins qui tenteront de défendre leur titre de champion.

 Après une Coupe du Monde spectaculaire, la NHL revient dès la semaine prochaine avec le premier face-off qui sera donné le 12 octobre. Première preview avec les équipes de la conférence Est et le champion Pittsburgh qui va devoir batailler pour conserver son titre.

Pas de panique pour les fans des Canadiens de Montréal, on fera une preview dédiée. RDV dimanche sur notre site. De même que pour les français Pierre-Edouard Bellemare et Yohann Auvitu qui seront évoqués dans un autre article.

Pittsburgh Penguins : les tenants du titre

Peu de gens les ont vus venir et pourtant, les Pittsburgh Penguins ont fini par soulever la Coupe Stanley en juin dernier. Les coéquipiers du tout récent vainqueur de la Coupe du Monde Sidney Crosby auront réalisé des play-offs magistraux. Pour cette nouvelle saison, les Pens sont redevenus la grosse équipe de la NHL après un petit passage à vide durant deux saisons.

Outre Sidney Crosby en attaque et Kris Letang en défense, la principale attraction du côté de la Pennsylvanie se situera dans les cages avec le duel Marc-André Fleury – Matt Murray. Le dernier avait été la révélation des séries éliminatoires en étant le plus jeune gardien titulaire à soulever la Coupe Stanley. Il avait évincé le portier numéro 1 Marc-André Fleury qui s’était blessé au début des play-offs. Pour ce nouvel exercice, le québécois devra performer s’il veut retrouver sa place. Il aura toutes ces chances lors des premiers matchs puisque Murray est blessé à la main.

Sinon, on surveillera si Phil Kessel s’est remis de sa non-sélection avec les USA et si le duo Bryan Rust-Conor Sheary continuera de faire mal comme lors du tournoi printanier. Bien que possédant une solide armada, il sera compliqué pour les Pittsburgh Penguins de conserver le titre. Pour rappel, la dernière équipe à l’avoir fait était Détroit en 1997 et 1998.

Washington  Capitals : les eternels perdants

Les années se suivent et se ressemblent pour Alexander Ovechkin et les Washington Capitals. malgré un changement  d’entraîneur  avec la venue de Barry Trotz, ce fut un nouvel échec avec une élimination face au futur champion Pittsburgh en demi-finale de Conférence Est.

Cette saison, les Washington Capitals compteront encore parmi les favoris pour le titre avec une équipe renforcée. Les Caps pourront en effet miser sur Lars Eller en provenance de Montréal. Le danois devrait être parfait sur la troisième ligne offensive qui manquait cruellement d’un joueur de la trempe d’Eller. Dans les cages se sera toujours Braden Holtby élu meilleur gardien de la NHL en 2015/2016. Le portier canadien pourra se baser sur une défense solide avec le duo John Carlson-Dimitri Orlov comme première paire.

En attaque, outre Alexander Ovechkin, meilleur buteur de la ligue avec 50 buts la saison dernière, Evgeny Kuznetsov et Nicklas Backström compteront parmi les gros canons des Caps. T.J Oshie auteur d’une campagne mi-figue mi-raisin (51 points en 80 matchs) tentera de rebondir. Pas de grands changements, mais une arrivée importante (Eller) pour Washington. On espère que cette fois-ci sera la bonne pour Ovechkin.

New York Islanders : l’équipe qui monte

À Brooklyn, on est un peu dans l’expectative après une première saison dans un Barclay’s Center (la salle des Nets) inadapté au hockey et qui ne rapporte pas de cash. Sur la glace, la saison fut correcte avec une participation aux demi-finales de Conférence Est. Cependant, l’inter saison n’aura pas été de tout repos pour les Islanders avec pas mal de mouvements au sein de l’équipe.

Si la superstar John Tavares est toujours là et longtemps, beaucoup d’autres joueurs en fin de contrat sont partis. C’est le cas notamment de Kyle Okposo (deuxième meilleur attaquant de l’équipe) pour Buffalo, Frans Nielsen pour Détroit et Matt Martin pour Toronto. Pour les remplacer, le Directeur Général Garth Snow est allé chercher Andrew Ladd en provenance de Chicago qui va apporter de l’expérience et de la puissance ainsi que Pierre-Alexandre Parenteau qui fait son retour chez les Isles. Jason Chimera en attaque et Dennis Seidenberg en défense complètent les arrivées.

Les New York Islanders devraient faire partie des équipes quasi assurées de jouer les play-offs. Avec un effectif soudé autour du capitaine Tavares et un gardien Jaroslav Halak qui sort d’une Coupe du Monde éblouissante avec la Team Europe, nul doute que la troupe de Jack Cupano devrait faire mal.

Boston Bruins : de retour en play-offs ?

Les Boston Bruins sortent de deux saisons de misères avec une non-participation en play-offs consécutivement, une première depuis 2007. En pleine reconstruction, la franchise du Massachusetts pourrait peut-être retrouver le top 8 de la conférence Est cette année.

Claude Julien (qui jouera son poste lors des premières semaines) pourra compter sur des joueurs en forme après leur participation à la Coupe du Monde. Brad Marchand, le héros du Canada sera ainsi l’homme à suivre. Avec Patrice Bergeron, il va former l’un des duos les plus dangereux de la NHL. L’arrivée de David Backes, ancien capitaine des Saint Louis Blues va apporter du leadership à cette franchise.

En défense, il faudra compter sur l’inusable Zdeno Chara qui a 39 ans aura été la tour de contrôle de la Team Europe lors de cette Coupe du Monde. Il retrouvera l’allemand Christian Ehrhoff qui est en train de valider définitivement son ticket à Boston. On gardera également un œil sur le talentueux Torey Krug qui devrait véritablement confirmer cette saison. Dans les cages ce sera toujours Tuukka Rask, excellent, mais très irrégulier.

Les Boston Bruins disposent donc d’une solide base pour entrevoir les séries au sein de la Conférence Est.

Toronto Maple Leafs : le messie est arrivée

Ce sera sans aucun doute l’équipe la plus suivie en ce début de saison régulière. Les Toronto Maple Leafs accueillent en effet dans leurs rangs le dernier choix de la draft et future étoile de la NHL : Auston Matthews. À 18 ans, il a déjà tout d’un grand lui qui a évolué en suisse avec Zurich l’an passé. À moyen long terme, cet américain qui fait tourner toutes les têtes devrait permettre à Toronto de se viser la Stanley Cup.

Un trophée qui n’a pas été vu dans l’Ontario depuis 1967. Une éternité pour la franchise la plus riche de la NHL (valorisée à plus d’un milliard de $). Car depuis 10 ans et mis à part une participation en play-offs en 2013, c’est le néant pour les Leafs qui enchaînent les saisons catastrophiques. L’arrivée de Matthews est donc vue comme celle du messie pour les fans.

Outre Auston Matthews, la troupe dirigée par Mike Babcock (qui est aussi derrière le banc du Canada) s’est énormément renforcée cet été. Dans les cages tout d’abord avec les arrivées du danois Frederik Andersen (Anaheim) et du suédois Jonas Enroth (Buffalo). En attaque, ce sont le puissant Matt Martin et le tchèque Milan Michàlek qui débarquent. Une offensive qui misera sur Nazem Kadri qui a signé un contrat de 5 ans et le monstrueux finlandais Leo Komarov. Le jeune suédois William Nylander (fils de l’ex-star Michael Nylander) qui à 20 ans va faire ses débuts sera lui aussi à surveiller. Enfin, en défense n’oublions pas Morgan Rielly qui devrait prendre une autre dimension cette saison.

De quoi faire les play-offs ? Pas si sûr, mais dans tous les cas, Toronto ne devrait plus être abonné au bas-fond de la Conférence Est.

Les autres franchises à surveiller

Parmi les autres équipes intéressantes à l’Est, on fera attention aux deux teams de la Floride : les Florida Panthers et le Tampa Lightning qui devraient truster les deux premières places de la division Atlantique. De leur côté, Pierre-Edouard Bellemare et les Philadelphia Flyers tenteront de faire les séries pour une seconde fois d’affilé. Chez les New York Rangers, on espérera aller plus loin qu’un premier tour de play-off (encore faut-il se qualifier) et du côté du Canadien de Montréal,  on essayera de laver l’affront de l’an passé.

Parmi les équipes qui se sont sérieusement renforcées, nous avons les Carolina Hurricanes et les Buffalo Sabres avec pour cette dernière les arrivées de Kyle Okposo en attaque et de Dimitri Kulikov et Justin Faulk en défense. Enfin, on se fera du souci pour les Columbus Blue Jackets qui malgré quelques bons joueurs (Sergueï Bobrovsky et Seth Jones) n’auront surement pas les armes suffisantes pour lutter dans la course aux play-offs.

La Conférence Est sera particulièrement relevée cette année avec sur les 16 équipes, au moins 12  qui peuvent prétendre participer aux play-offs et au minimum 4 qui peuvent espérer le titre. Et ce rien qu’à l’Est !

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
1 Discussion on “Preview saison NHL 2016-2017 : la chasse aux Penguins est ouverte à l’Est”

Leave A Comment

Your email address will not be published.