Game 6 des Finales NBA 2013, il reste 8 secondes à jouer et Ray Allen s’apprête à shooter…

Juin 2013, le Miami Heat et les San Antonio Spurs se retrouvent Finales NBA. Après cinq matchs, l’équipe du Texas mène 3-2. Les haters commencent à se dire que LeBron, bien muselé par un Kawhi Leonard qui n’est pas encore MVP des Finals, est un bon gros looser et que Ray Allen aurait mieux fait de rester à Boston.

A 28 secondes de la fin du match San Antonio mène de 5 points (94-89), 28 secondes à tenir et ils seront champions pour une cinquième fois. Le champagne et le trophée sont prêts pour consacrer une nouvelle fois la bande à Popovych… LeBron, après un parpaing, se rattrape du parking et permet au Heat de revenir à 2 longueurs, 94-92. Le Heat fait faute sur Leonard qui obtient deux lancers, il en rate un, 95-92. Il reste 19.4 secondes à Miami pour empêcher les Spurs d’être sacrés champions à South Beach. LeBron retente le coup à trois-points, trop court… In extremis Chris Bosh récupère le rebond offensif et trouve Ray « Jesus Shuttlesworth » Allen…

La pression c’est de l’eau.

Les fans partis de l’American Airlines Arena dans le money time n’auront pas eu le plaisir d’être témoins de cette fin de match dantesque. Ray Allen n’aura rentré qu’un trois-points dans le match, celui-ci.

En prolongation, le Miami Heat vaincra les San Antonio Spurs de Tim Duncan et enchaînera à domicile lors du Game 7 pour remporter le troisième titre de son histoire. Si LeBron James fut élu MVP des Finales, c’est bien grâce à ce tir venu d’ailleurs que le King pu devenir double-champion NBA. Ray Allen s’offrira ainsi son second titre NBA après celui obtenu avec les Boston Celtics en 2008, cette fois dans le rôle d’un sixième homme. Aujourd’hui retraité, il est encore à l’heure actuelle le détenteur du record du plus grand nombre de trois points marqués en carrière (Steph Curry et Klay Thompson arrivent très vite).

Thanks for the memories Jesus.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. NBA Draft 1996 – la meilleure de tous les temps ?

    […] Stephon Marbury, aujourd’hui demi-dieu en Chine filera chez les Wolves. Derrière lui, un certain Ray Allen filera aux Bucks, bien que sélectionné par Minnesota (tradé contre Marbury). Vous en voulez […]

    Répondre
  2. Quand le Miami Heat faisait flipper – les années Big Three

    […] encore trop tendre, qui sera bouclé par un 4-1. Le second sera légendaire entre le tir de Ray Allen au Game 6 et le triple double de James au Game 7. Oui, Ray Allen, le meilleur shooteur de l’histoire de la […]

    Répondre
  3. NBA - Ces stars du basket qui se sont misent au cinéma

    […] arrière qui a fait le bonheur de Seattle, Boston et Miami a lui aussi eu une carrière d’acteur. Ray Allen aura surtout joué dans He Got Game (2000), le film phare de Spike Lee sur le basket-ball avec […]

    Répondre
  4. Rajon Rondo n’invitera pas Ray Allen à la célébration du titre de 2008

    […] partira à Miami et aidera grandement le Heat à réaliser le back-to-back avec l’un des tirs les plus clutchs de l’histoire. La pilule n’est toujours pas passée pour Rondo : « Je ne connais pas une […]

    Répondre