Preview NBA 2016/2017 – Chicago Bulls, prendre le taureau par les cornes

Après une saison 2015/2016 tout simplement indigne de leur statut de contenders, les Chicago Bulls ont fait le ménage. Le changement c’est maintenant dans l’Illinois.

Saison 2014-2015, les Bulls se font sortir en Demi-Finales de Conférence par les Cavs de LeBron. Free Agency 2015, Gar Forman se sépare de Tom Thibodeau et embauche Fred Hoiberg. Pour sa première saison sur un banc NBA, Hoiberg sortira le pétard mouillé des familles. Les Bulls, en fin de cycle, terminent 9e de Conférence Est au cours d’une saison bien terne. Pour la première fois depuis 2008, les Chi-Town manquait donc la poste-season. On a donc décidé de changer beaucoup de choses cet été : adieu Jooks, adieu Derrick Rose, la maison Bulls appartient désormais à Jimmy Butler (capitaine de l’équipe). Aussi et surtout deux des plus gros poissons de la Free Agency ont été signés : le meilleur passeur de la ligue Rajon Rondo (2 ans et 28 millions) et le légendaire Dwyane Wade (2 ans et 47.5 millions).

Arrivées : Denzel Valentine (Draft), Paul Zipser (Draft); Isaiah Canaan (Philadelphia Sixers), Rajon Rondo (Sacramento Kings), Dwyane Wade (Miami Heat); Spencer Dinwiddie (Detroit Pistons), Jerian Grant (New York Knicks), Robin Lopez (New York Knicks).

Départs : Cameron Bairstow (Brisbane Bullets), Aaron Brooks (Indiana Pacers), Jose Calderon (Los Angeles Lakers), Mike Dunleavy (Cleveland Cavaliers), Pau Gasol (San Antonio Spurs), Justin Holiday (New York Knicks), E’Twaun Moore (New Orleans Pelicans), Joakim Noah (New York Knicks), Derrick Rose (New York Knicks).

Effectif et 5 majeur:

  • Jimmy Butler, Doug McDermott, Tony Snell SF
  • Taj Gibson, Nikola Mirotic, Bobby Portis PF
  • Robin Lopez, Cristiano Felicio C
  • Rajon Rondo, Jerian Grant PG
  • Dwyane Wade, Denzel Valentine, Paul Zipser SG

Au pire : Rondo pète un câble façon Dallas, les Bulls se rendent compte qu’il n’y a qu’un seul ballon et Wade a les genoux en compote.
Au mieux : tout le monde reste en bonne santé, Rondo reste le meilleur passeur de la NBA tandis que D-Wade et Butler tournent tous les deux à 23 points par match.

Bilan : Le Big 3 peut-il le faire ?

Avec un recrutement très ambitieux (Wade, Rondo et Lopez en tête), les Bulls se placent clairement parmi les prétendants à l’Est.  Le retour de Wade dans sa ville natale est l’un des très gros coups de la Free-Agency. Quand on sait que l’offre des Bulls n’était que de 2 millions supérieur à celle du Heat, et quand plus la Floride offre des avantages fiscaux assez énormes…Flash, qui n’aura jamais été le joueur le mieux payé du Heat est donc rentré chez par pure question d’égo. Si au niveau de son héritage le choix se discute, sportivement, il sait bien que les Bulls peuvent être la principale menace des Cavs. À lui de ne pas faire une Karl Malone, Paul Pierce, Patrick Ewing, The Dream.

Sur le papier, le 5 majeur est très très lourd, 3 All-stars, un pivot solide et un ex-potentiel 6th Man of the Year. Problème majeur : seuls deux membres du starting five étaient chez les Bulls l’an passé. Également, on sait que Rondo, Wade et Butler ont besoin de la balle et jusqu’à preuve du contraire, il n’y en a qu’une. Fred Hoiberg devra donc veiller au bon fonctionnement de tout ça, sous peine de prendre la porte, tout simplement. Ça peut tourner au fiasco comme aller en Finale de Conf’. Soit le Big 3 sacrifie une partie de ses stats pour tout écraser soit il se la joue perso.

Concernant le Franchise Player, Jimmy Butler, qui sort de la plus belle saison de sa carrière est enfin débarrassé du poids de Rose. On peut donc s’attendre à des étincelles. Avec 20.9 points, 5.3 rebonds et 4.8 passes, il fera sans doute mieux dans la lignée de ses JO avec Team USA. S’il veut rentrer dans la légende Bulls c’est maintenant.

Un potentiel dingue sur le papier, une implosion possible ? Et vous, vous les voyez faire quoi les Bulls cuvée 2016/2017

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: Bleacher Report
2 Discussions on
“Preview NBA 2016/2017 – Chicago Bulls, prendre le taureau par les cornes”

Leave A Comment

Your email address will not be published.